Voilà déjà plusieurs mois que nous avons posé nos valises en Espagne, à Figueras, dans le nord de la Catalogne. Comme vous vous en doutez, on ne s’est pas contentés de simplement visiter le Théâtre-musée de Salvador Dalí et le Musée du jouet, les deux attractions phares de la ville. On a profité de la basse saison – et de notre temps libre – pour découvrir les alentours et bourlinguer dans la partie nord de la Catalogne. Dans cet article, il ne sera pas question de vous parler de Barcelone mais plutôt de se concentrer sur des lieux plutôt méconnus des touristes et qui ont été des réels coups de cœur pour nous.

La route de Portbou à Llança

Nous ne pouvions commencer cette série de 10 coups de cœur sans évoquer la route magnifique que vous emprunterez si vous venez en Espagne en passant non pas par la Jonquera, mais par la départementale qui longe le littoral depuis Port-Vendrès en France (la D914). Une fois la frontière franchie côté espagnol, la D914 devient la N-260. Cette jolie route traverse plusieurs anciens villages de pêcheurs avant de rejoindre Figueras par l’intérieur des terres. La portion que nous préférons est bien sûr celle qui surplombe la mer Méditerranée de Portbou à Llança. De là, il est possible de bifurquer vers la GI-612 pour atteindre le parc du cap de Creus et Cadaquès en empruntant les petites routes sinueuses qui traversent la pinède. Il y a hélas peu de parkings aménagés le long de cette route, aussi nous avons du ruser pour nous arrêter et trouver de beaux points de vue. On aime particulièrement celui du Coll dels Belitres (col des Balistres) de Portbou ainsi que ceux de la péninsule du Cap-Ras entre Platja de Garbet et Platja Grifeu à Llança.

Les volcans éteints de la Garroxta

La Catalogne n’abrite pas que des plages et des montagnes puisque c’est dans cette communauté autonome que l’on trouve la plus grande concentration de volcans éteints d’Espagne continentale. Ils sont tous localisés dans le parc naturel de la zone volcanique de la Garrotxa. Divers sentiers de randonnée ont été aménagés pour découvrir la quarantaine de volcans endormis, dont les plus notables sont le cratère de Montsacopa à Olot et les volcans de Santa Margarida et du Croscat à Santa Pau. Notre endroit préféré dans la Garrotxa, c’est la forêt de la Fageda d’en Jordà, une magnifique hêtraie millénaire juchée sur une ancienne coulée de lave qui nous rappelle forcément la forêt d’Iraty au Pays basque. L’endroit est propice aux balades, surtout au printemps et à l’automne quand les arbres revêtent leurs plus belles couleurs. Si vous avez le budget, n’hésitez pas à embarquer à bord d’une montgolfière pour un vol mémorable au dessus des volcans de la Garrotxa.

Le parc naturel de Cap de Creus & Cadaqués

Le parc naturel de Cap de Creus est synonyme pour nous de la Costa Brava sauvage, comme on aime l’imaginer, loin des constructions bétonnées qui ont défiguré le littoral espagnol à partir des années 60. Entre mer et montagne, le Cap de Creus est notre petit paradis pour randonner, le temps de quelques heures ou sur une journée complète. On adore se promener sur cette côte découpée faite de criques secrètes et de forêts de pins. Et quand parfois la tramontane qui souffle à plus de 100 kms/h nous empêche de nous balader, on va alors se perdre dans le dédale des ruelles blanchies à la chaux de Cadaqués, le village de pêcheurs rendu célèbre par Salvador Dalí. A découvrir si possible hors saison ou alors très tôt le matin.

Et pour profiter du parc naturel de Cap de Creus autrement, vous pouvez réserver l’une des excursions suivantes :

Le parc naturel de Aiguamolls de l’Empordà

Nous avons déjà visité le parc naturel d’Aiguamolls à deux reprises et à chaque fois la magie opère. Il faut dire qu’Aiguamolls et ses paysages se distinguent de ceux du littoral de la Costa Brava parsemé de calanques et de plages. Réserve naturelle depuis 1986, Aiguamolls est la deuxième zone marécageuse de Catalogne, derrière le Delta de l’Ebre. Aiguamolls est scindée en deux parties : l’une est constituée de vastes lagunes où vivent diverses espèces d’oiseaux facilement visibles depuis les observatoires aménagés (exactement comme au parc du Marquenterre dans la Somme). Au sud de la réserve, les paysages sont faits de rizières et de champs cultivés. Nous avons pu voir des vaches, des chevaux mais surtout une horde de biches vivant là en toute liberté. L’accès au parc est gratuit mais le parking coûte 5€.

Gérone

Gérone est définitivement notre ville coup de cœur du nord de la Catalogne ! L’autre capitale du nord de l’Espagne est souvent délaissée par les touristes au profit de Barcelone. Pourtant, on a trouvé à cette ville aux airs d’Italie bien des atouts, notamment sa Vieille ville qui se parcourt facilement à pieds. D’après un classement, Gérone serait la ville où il fait le mieux-vivre en Espagne. Pas étonnant quand on sait que plusieurs des meilleurs restaurants du monde ont ouvert leurs portes ici. Gérone est une ville prisée des gourmets mais aussi des amateurs de séries car le parvis de la cathédrale et les magnifiques bains arabes ont servi de lieu de tournage à Game of Thrones. Dernière chose à savoir sur Gérone : le pont rouge qui surplombe le fleuve Onyar a été réalisé par la compagnie Gustave Eiffel quelques années avant la construction de la Dame de Fer. Pour en savoir plus sur Gérone, pensez à consulter notre article dédié.

Le lac de Banyoles

Au cœur du Pla de l’Estany, se trouve le lac de Banyoles, le plus grand lac naturel de Catalogne. Il a comme autre particularité d’être bordé par 20 anciennes cabanes de pêcheurs (non visitables mais très photogéniques). Banyoles est un lieu populaire auprès des habitants de la région le week-end et on a vite compris pourquoi. Ici, on peut tout à la fois faire le tour du lac à pied ou en vélo sur un chemin interdit aux voitures, louer une barque pour naviguer sur les eaux cristallines du lac ou bien encore observer les rameurs voguant sur ce site qui accueilli les épreuves de biathlon lors des JO de Barcelone en 1992. A bien des égards il nous a rappelé le Stanley Park de Vancouver, les ratons-laveurs en moins.

Besalú et son pont médiéval

Amateurs de vieilles – et belles – pierres, vous ne devez manquer Besalú sous aucun prétexte ! Pour tout vous dire, Besalú est l’un de nos villages préférés du nord de la Catalogne, et son pont remarquable y est sans doute pour beaucoup. En vous rendant à Besalú (tôt de préférence pour éviter les foules), c’est un véritable bond dans le passé qui vous attend. Le village a conservé son aspect médiéval avec ses petites ruelles pavées, son centre historique et les seuls bains juifs de toute l’Espagne avec ceux de Gérone. La visite de Besalú ne devrait pas vous prendre plus d’une heure et demie si vous vous contentez d’une promenade dans le village. Vous pourrez donc enchaîner avec le lac de Banyoles qui n’est qu’à 15 minutes de route plus au sud ou vous diriger vers la zone volcanique de la Garrotxa à 20 minutes vers l’ouest.

Le parc national d’Aigüestortes et le lac Saint-Maurice

Unique parc national de CatalogneAigüestortes est situé dans les Pyrénées espagnoles, à la frontière avec l’Aragon. Ce parc de haute montagne a pour caractéristique d’abriter plus de 200 lacs (estany en catalan) et tout autant de sentiers de randonnées. Certains permettent d’ailleurs de traverser le parc d’est en ouest. Pas préparés pour une marche sur plusieurs jours, on s’est contentés de la randonnée menant à l’Estany Negre (Lac Noir) au départ de la ville d’Espot, l’une des quatre zones d’accès au parc. C’est une randonnée difficile (13 kilomètres A/R avec un dénivelé positif de 1000 m) mais magnifique qui nous a conduit jusqu’au lac Noir niché aux pieds du pic du pala d’Eixe. D’autres balades plus faciles partent également d’Espot mais les circuits les plus simples se trouvent dans la Vall de Boi, à l’ouest du parc. Plus d’infos sur le site officiel des parcs de Catalogne.

Puigcerdà en hiver

Puigcerdà est une ville de l’arrière-pays située dans les Pyrénées catalanes, à la frontière avec la France. Son principal attrait réside dans son lac qui attire les foules à la belle saison. Pour notre part, on l’a découvert non pas en été mais en hiver lorsque les températures glaciales gèlent les eaux du lac, dévoilant un paysage hypnotisant de beauté en fin de journée. Puigcerdà ne se résume pas qu’à son lac heureusement. La ville peut constituer le point de départ de nombreuses randonnées, en France ou en Espagne. Aussi la ville dispose de nombreux musées, parfait pour faire le plein de culture et d’Histoire. Enfin, l’une des raisons pour lesquelles on aime particulièrement cette ville tient dans ses innombrables petits commerces et épiceries traditionnels dans lesquels on peut acheter le meilleur de la gastronomie catalane. N’hésitez pas à consulter notre article dédié à Puigcerdà en hiver pour de plus amples informations.

Goûter à la gastronomie catalane

Si l’on aime vivre dans le nord de l’Espagne, ce n’est pas uniquement pour ses paysages variés et ses villages de charme. Notre estomac aussi est ravi de pouvoir goûter très régulièrement aux spécialités régionales qui font la réputation de la Catalogne dans tout le pays. Parmi nos produits préférés figurent en bonne place les fromages affinés de la Garrotxa et la charcuterie issue des Pyrénées catalanes. Plutôt que de s’approvisionner dans les supermarchés, on préfère se rendre dans les petits villages de montagne ou sur les marchés. Ici on est certains de pouvoir discuter avec les producteurs locaux et de trouver à coup sûr des produits de qualité. Sur les marchés, vous trouverez des spécialités typiques à ramener comme les filets d’anchois à l’huile d’olive en bocal et autres produits de la mer. Côté douceur on raffole des panellets, une petite pâtisserie à base de massepain et de pignons.


Et vous, vous connaissez le nord de la Catalogne ? On est curieux de connaitre vos endroits favoris !

%d blogueurs aiment cette page :