L’été dernier, nous avons découvert un joli coin du sud-ouest en posant nos valises pour quelques jours dans le Lot. Le Lot est bien connu des touristes français et étrangers qui viennent en nombre profiter de ses sites exceptionnels comme Rocamadour ou le gouffre de Padirac. De notre côté, on a préféré s’éloigner des itinéraires classiques en nous concentrant sur l’est du Lot, plus précisément la vallée du Célé et le Ségala, sur les contreforts du massif central. Dans cette partie du territoire peu fréquenté, les paysages vallonnés abritent certains des plus beaux villages de France mais pas seulement. La saison estivale se prête en effet parfaitement aux activités outdoor telles que la randonnée, le canyoning et le vélo. Dans ce nouvel article, nous vous proposons un itinéraire clé en main pour visiter l’un des coins les plus secrets du Lot, ainsi que nos bonnes adresses alliant hébergements de charme et bonnes tables.   

 

__________________

 

 

Jour 1 dans le Lot : Découverte de Figeac la médievale

 

Arrivés du Tarn et Garonne en début d’après-midi, le premier arrêt de notre visite du Lot nous mène à Figeac. Bâtie sur les rives du Célé, Figeac est l’une des principales villes du Lot mais elle semble boudée par les voyageurs alors qu’elle n’est située qu’à une vingtaine de kilomètres de Cahors et de Padirac. C’est pourtant bien dommage, tant le patrimoine de cette cité classée au même titre que Montauban Ville d’art et d’histoire est riche en pépites architecturales, à commencer par son centre historique incroyablement préservé. Les maisons médiévales agrémentées de soleilhos (greniers ouverts servant à sécher les fruits) et les résidences de marchands aux façades gothiques ou romanes datant du XIIème au XIVème siècle sont autant de trésors à découvrir  dans le Lot pour les amoureux de belles pierres.

Pour en apprendre davantage sur ce bijou du Lot classé Grand Site d’Occitanie nous avons visiter Figeac en compagnie de Didier, guide conférencier pour la ville depuis plus de 30 ans. Intarissable et toujours prompt à répondre à nos nombreuses questions, il nous a expliqué pendant 1h30 comment Figeac était devenue au Moyen-Age une cité marchande prospère du Lot. Au fil de la balade à travers le dédale des rues pavées, on a aussi appris à décrypter et reconnaître les caractéristiques des maisons figeacoises. Avec Didier, nous avons ensuite visiter la magnifique crypte de l’église Notre-Dame-du-Puy, je pense que sans lui on serait passer à côté, d’où l’intérêt de faire appel à un guide !

 

visiter le lot

visiter le lot

visiter le lot

Après cette entrée en matière passionnante, on est retournés dans le cœur de Figeac pour visiter le musée Champollion des Écritures du Monde situé au sein même de la maison natale du déchiffreur des hiéroglyphes. On ignorait que cette figure historique était originaire du Lot. Le musée à la scénographie moderne ne se contente pas de retracer la vie et le travail de Champollion mais nous plonge au cœur des écritures du monde entier, du IVeme millénaire avant JC à nos jours. Des pièces inestimables comme une tablette mésopotamienne, un codex maya ou une Bible enluminée de 1230 y sont exposées. A ce propos, saviez-vous que ce ne sont pas tant les rayons du soleil mais de la Lune qui détériorent les livres anciens ? Pour éviter d’endommager les ouvrages situés près des fenêtres du musée, les vitrines sont recouvertes d’un épais drap noir les soirs de pleine lune.

Au dernier étage du musée, vous pourrez accéder à la terrasse qui servait autrefois de soleilho et qui offre une vue panoramique sur la place Champollion et la belle maison médiévale du XIVème siècle, ancienne demeure d’une riche famille de marchands figeacois. Vous l’aurez compris, si vous aimez les visites culturelles, ne passez pas à côté de ce musée unique en France. Et en sortant, n’oubliez pas de jeter un coup d’oeil à la place des Écritures et sa reconstitution géante de la Pierre de Rosette (l’original se trouve au British Museum de Londres).

visiter le lot

Visiter le musée Champollion – Les Écritures du Monde | Informations pratiques
📍 Adresse : Place Champollion, 46100 Figeac
💵 Tarif : 5€, tarif réduit 4€ pour les étudiants et jeunes de 13 à 18 ans, gratuit jusqu’à 12 ans. Billet combiné avec l’exposition temporaire : 7€. Billet combiné avec le Musée d’Histoire de Figeac : 7€. Billet combiné l’exposition temporaire + Musée d’Histoire de Figeac : 9€
💻 Site internet : Musée Champollion

 

La Dinée du Viguier pour un repas d’exception à Figeac

 

Le soir, on s’est une nouvelle fois dirigés vers la place des Écritures et ses ruelles attenantes pour profiter d’un bon repas à la Dinée du Viguier, un restaurant gastronomique qui nous a régalés sur tous les niveaux : un cadre incroyable, des assiettes aussi belles que bonnes et un personnel aux petits soins. Si les choix en matière de restauration ne manquent pas à Figeac, la Dinée du Viguier se démarque par l’expérience exceptionnelle qu’elle offre dans l’ancienne salle des gardes du Château du Viguier du Roy (sorte de préfet du roi) vieux de plus de 700 ans. Nous avons été subjugués par la beauté du lieu où des poutres peintes surplombent une cheminée monumentale en pierre de taille. Le chef, passé par des établissements prestigieux à Paris et Megève, sublime les produits du terroir avec raffinement et un accord de saveurs parfait : melon du Quercy en différentes textures, brioches toastées au noix de Figeac, agneau du Quercy rôti à l’ail des ours, petits pois cuisinés à la truffe d’été, soufflé chaud à la verveine, sorbet aux fruits rouges…

 

visiter le lot

La Dinée du Viguier | Informations pratiques
📍 Adresse : 4 Rue Boutaric, 46100 Figeac
💵 Tarif : Menu au Gré des saisons à 39€, menu Carte blanche : 59€, menu enfant à 16€. Possibilité de commander un menu végétarien.
💻 Site internet : Restaurant La Dinée du Viguier (réservation conseillée)

 

Nuit à l’hôtel Le Quatorze

 

L’hôtel Le Quatorze se situe à proximité du centre historique de Figeac et c’est là que nous avons passé notre première nuit dans le Lot. Au sein de ce bel immeuble quercynois, on trouve 14 chambres spacieuses à la décoration simple et naturelle dont les grandes fenêtres donnent sur la cour intérieure, la place de l’Estang et/ou le jardin. Les propriétaires charmants et attentionnés sont engagés dans une démarche éco-responsable pour minimiser l’impact environnemental de l’hôtel au maximum. De la même manière, les produits de l’excellent petit-déjeuner servi en salle ou en terrasse proviennent de coopératives locales ou sont labellisés commerce équitable s’ils viennent de l’étranger. Si vous avez besoin de renseignements sur Figeac et sa région, n’hésitez pas à demander à l’accueil, on se fera un plaisir de vous conseiller selon vos envies.

visiter le lot

Hôtel Le Quatorze | Informations pratiques
📍 Adresse : 14 place de l’Estang, 46100 Figeac
💵 Tarif : à partir de 68€ la nuit pour 2 personnes en fonction de la chambre et de la saison. Petit déjeuner continental à 8€, 13€ si buffet.
>> Réservez votre nuit à l’hôtel Le Quatorze

 

 

Jour 2 dans le Lot : Le parc naturel régional des Causses du Quercy

 

Session VTT au coeur du Triangle noir du Quercy

 

Pour ce deuxième jour de visite dans le Lot, nous prenons la direction d’Espédaillac dans le parc naturel régional des Causses du Quercy. C’est dans ce petit village tranquille que l’on récupère les VTT flambants neufs avec lesquels nous allons parcourir 18 kilomètres au cœur du Triangle noir, une zone réputée pour avoir l’un des ciels les plus purs de France et qui se prête bien à l’astro-tourisme. Mais en attendant, c’est de jour qu’on va découvrir les paysages typiques du Quercy façonnés par l’élevage de brebis.

Le circuit en boucle se fait au départ d’Espédaillac et ne comporte aucune difficulté majeure si ce n’est quelques petites montées et surtout la chaleur encore bien présente en ce début septembre. Si vous n’êtes pas sportifs, le mieux est de louer des vélos électriques car il y a un peu plus de 200 mètres de dénivelé cumulé sur les 2 heures que dure la balade. L’itinéraire bien balisé nous fait passer d’abord passer par le village d’Espédaillac puis très vite nous mène sur les sentiers de terre qui longent les petites exploitations agricoles et les élevages de brebis, délimités par des murets en pierre caractéristiques des Causses. Ces murets nous allons les retrouver tout au long de notre parcours, entourant dolmens, pigeonniers et caselles, des cabanes servant autrefois d’abri pour les bergers et leurs bêtes. Leur grand nombre et leur forme ne sont pas sans évoquer les trulli de la vallée d’Itria dans les Pouilles que nous avions découvert quelques mois plus tôt. Après quelques kilomètres à pédaler sous un soleil de plomb, nous voilà rendus sur la place du village d’Espédaillac, notre point de départ. Nous profiterons de la table de pique-nique installée sous un arbre et face à la jolie mare pour casser la croûte.

VTT dans le PNR des Causses du Quercy 
📍 Télécharger la fiche circuit « Au coeur du Triangle noir »
💻 Informations et tarifs : V-Lot

 

 

Les villages de Lunegarde, Reilhac et Assier

 

Après le déjeuner, nous avons repris la route, en voiture cette fois, pour visiter quelques villages quercynois situés dans la campagne lotoise, à une quinzaine de minutes d’Espédaillac. On a d’abord fait un tour à Reihlac et Lunegarde qui ont la particularité de se trouver aux abords du causse de Gramat, un immense plateau calcaire, le plus important du parc naturel régional des Causses du Quercy. Ensuite, on est partis se promener à Assier, dont le château du XVIème siècle est classé aux Monuments historiques, tout comme son pigeonnier, le plus grand du Lot. Ce château à la façade finement sculptée appartenait à Galiot de Genouillac, grand Maître d’Artillerie de François 1er. Au pied des jardins du château, on peut admirer un moulin à eau, le seul encore debout. Plus loin, vous pourrez découvrir la magnifique voûte en étoile de la chapelle funéraire dans laquelle repose Galiot de Genouillac, au sein de l’église Saint-Pierre où une immense frise de 75 panneaux raconte les exploits du militaire.

visiter le lot

 

Le musée éclaté de Cardaillac

 

Derrière ce drôle de nom, se cache l’histoire d’une passion pour les objets et outils anciens racontant l’histoire de Cardaillac et de ses habitants. Annie et André Mage ont ainsi amassé depuis près de quatre décennies une collection impressionnante répartie dans plusieurs maisons du village, d’où le terme de musée éclaté. La visite commence par un petit film sur Cardaillac puis l’on découvre les instruments de travail d’autrefois et les machines agricoles encore en état de marche : séchoir à châtaignes, étuve à pruneaux, moulin à huile de noix… Les scènes de la vie d’avant sont également reconstituées avec une grande précision (vêtements, mobilier, décoration). Cette visite originale s’achève avec la salle de classe des années 1900, figée dans le temps et où l’on pourrait passer des heures tant l’endroit fourmille d’objets d’époque et qui rendra n’importe quel adulte nostalgique.

visiter le lot

En sortant du musée éclaté, on s’est empressés d’aller faire quelques photos car le soleil déclinait de plus en plus. Classé parmi les plus beaux villages de France, Cardaillac possède toujours le fort aux tours ronde et carrée, symbole de sa puissance à l’époque médiévale. Nous sommes hélas arrivés trop tard pour admirer la vue panoramique depuis la terrasse du donjon qui avait déjà fermé ses portes mais si vous êtes de passage à Cardaillac, n’hésitez pas à y monter, l’accès est gratuit.

visiter le lot

visiter le lot

visiter le lot

 

Nuitée au Relais des Conques

 

Tenu par Jacky, un ancien cuisinier, le Relais des Conques est situé au cœur de Cardaillac, à deux pas du musée éclaté et du fort. Cette petite maison d’hôtes accueille majoritairement des randonneurs car le village est une des étapes du chemin de Compostelle dans le Lot. Le Relais des Conques dispose de 4 chambres dont une suite (celle que nous avons occupée) comprenant en plus de sa salle de bains privative, un salon. Ce que l’on retient de notre séjour, au delà du confort et de la propreté irréprochable des lieux, c’est surtout l’accueil et la gentillesse de Jacky qui su nous mettre à l’aise immédiatement et que l’on a quitté le lendemain avec un petit pincement au coeur tant il était serviable et attachant. Le repas du soir pris sur la terrasse était copieux et excellent, mais le pique-nique préparé par Jacky pour notre randonnée dans le Haut Ségala l’était encore plus. On se souviendra longtemps de son sandwich au magret de canard et de son chutney aux figues du jardin accompagnant les petits rocamadours AOP…

 

visiter le lot

Le Relais des Conques | Informations pratiques
📍 Adresse : Rue des Conques, 46100 Cardaillac
💵 Tarif : 24€ par personne pour une chambre partagée. Le tarif varie en fonction du nombre de personnes et du type de chambre : comptez 50€ pour 2 personnes pour une chambre classique et 75€ pour la suite avec WC et douche privatifs. Le petit-déjeuner est inclus dans tous les cas. Repas du soir à 15 ou 25€ en fonction de la formule choisie.
>> Réservez votre nuit au Relais des Conques

 

 

Jour 3 dans le Lot : Le Haut Ségala

 

Randonnée dans la vallée de la Bave

 

Pour ce troisième jour de visite dans le Lot, nous allons randonner dans la vallée de la Bave, un des affluents de la Dordogne et suivre le circuit de la Vallée heureuse pour prendre une bonne bouffée d’oxygène. Il s’agit d’une boucle qui se fait au départ de Ladirat ou de Terrou. Cette randonnée de 12,5 kilomètres est réalisable en 4 heures 30 environ mais avec les arrêts photo et pique-nique il faut prévoir au minimum 5 heures et demi / 6 heures. Du coup, on vous conseille de partir tôt le matin si vous voulez faire d’autres activités l’après-midi. De plus cela vous évitera de subir la canicule même s’il y a beaucoup de coins d’ombre sur cette randonnée, notamment sur la moitié du tronçon qui longe la rivière Bave au cœur des sous-bois. Les paysages traversés sont caractéristiques du Haut Ségala et permettent de découvrir la flore locale (châtaigniers, noyers) et d’approcher les vaches de race Salers et Limousines tout en profitant de beaux points de vue sur la vallée. On passe aussi dans des petits hameaux nichés dans un cadre verdoyant avant de terminer en forêt et de revenir sur la place de l’église à Terrou.

visiter le lot

visiter le lot

visiter le lot

Randonnée dans la vallée de la Bave 
📍 Télécharger la fiche circuit de la « Vallée Heureuse »

 

Le lac du Tolerme

 

Après la randonnée nous sommes partis pour le lac du Tolerme, situé à environ 20 minutes de route de Ladirat. Le lac du Tolerme est l’endroit parfait pour se reposer et se rafraîchir avec cette longue marche ou simplement se restaurer au snack Les Rives du Tolerme. Vous trouverez aussi de nombreuses tables de pique-nique sur place et même des barbecues. L’accès au site est totalement gratuit mais il faudra s’acquitter de quelques euros pour louer un canoë ou un pédalo si vous comptez faire le tour du lac. Autre idée d’activité pour les plus aventureux : emprunter la tyrolienne de 260 mètres pour un point de vue inédit sur les eaux du Tolerme ! Nous n’avons pas testé car elle était déjà fermée en septembre mais ça doit être bien sympa l’été. Sachez enfin qu’il est possible de faire le plein de produits du terroir auprès des agriculteurs et maraîchers du coin (se renseigner sur le site Internet) pour se concocter un déjeuner 100% local.

visiter le lot

Lac du Tolerme | Informations pratiques
📍 Adresse : Lac du Tolerme, 46210 Sénaillac-Latronquière
💵 Tarif : location de pédalo de 6 à 18€ en fonction de la durée et du nombre de places. Canoë 1 place : 5€ les 30 mins ou 8€ l’heure. Canoë 2 places : 6€ les 30 mins ou 10€ l’heure. Parc aventures pour les enfants : à partir de 8€. Entrée pour le toboggan aquatique : 2€ ou 15€ le carnet de 10
💻 Site internet : Le Tolerme

 

Nuitée à la Ferme Bout de Cote

 

A un quart d’heure de route du lac du Tolerme, la maison d’hôtes de la Ferme Bout de Cote est située dans un cadre d’exception, sur les hauteurs de Lacam d’Ourcet. Dominant la vallée de la Dordogne et les tours du château Saint-Laurent de Saint-Céré au loin, cette grange quercynoise dispose de 4 chambres spacieuses avec terrasse pouvant accueillir de 2 à 4 personnes. Depuis peu, un gite pour 3 personnes est également disponible à la réservation. Les propriétaires Marie-Laurence et Richard ont transformé la ferme en maison d’hôtes en veillant au respect de l’environnement. Cette philosophie se ressent dans les assiettes puisque Bout de Cote fait aussi table d’hôtes et le gros point fort est l’approvisionnement 100% local : les produits sont issus du jardin des hôtes ou à défaut des paysans bio du coin.

Ferme Bout de Cote | Informations pratiques
📍 Adresse : Chambres et table d’hôtes Bout de Cote, Lacam d’Ourcet, 46190 Sousceyrac en Quercy
💵 Tarif : à partir de 72€ la nuit pour 2 personnes en basse saison, petit-déjeuner inclus. Repas du soir à 20€
>> Réservez votre nuit à la Ferme Bout de Cote

 

 

Jour 4 dans le Lot : du Ségala à la vallée du Célé

 

Initiation au canyoning dans la rivière Cayla

 

Le canyoning est l’activité qu’il nous tardait le plus de tester lors de ce séjour dans le Lot ! Et avec les chaleurs estivales, quel meilleur moyen que le canyoning pour se rafraîchir tout en découvrant les ruisseaux du Lot d’une manière ludique ? Peut-être que vous n’en avez jamais entendu parler, alors sachez que le canyoning est une discipline sportive aquatique consistant à progresser dans un cours d’eau en enchaînant les sauts, les descentes de cascades en rappel, les glissades dans les toboggans naturels… Sensations fortes garanties ! Même si nous sommes plutôt sportifs, nous n’avions pas eu l’occasion de faire du canyoning jusqu’à présent. Il nous a donc semblé naturel de faire appel à un spécialiste du canyoning pour explorer ce terrain de jeu formidable en toute sécurité.

De bon matin, nous avons rejoint Jean-Luc, un guide expérimenté, devant l’église de Latouille-Lentillac. Ce petit village traversé par plusieurs rivières est à mi-chemin entre le Ségala et la vallée du Célé mais c’est un peu plus haut qu’on va pratiquer le canyoning dans la rivière Cayla. Une dizaine de minutes de route en forêt plus tard, on gare la voiture sur le bas côté. Jean-Luc nous remet alors tout l’équipement nécessaire pour pratiquer le canyoning sans danger : combinaison néoprène, casque et baudrier. De notre côté, nous avons emmené des vieilles baskets pour Xavier et des chaussures d’eau pour moi, ainsi qu’un sac étanche pour protéger le matériel photo. Avant d’accéder à la rivière, une marche d’approche d’environ 20 minutes est nécessaire. Ce n’est pas confortable de marcher avec les chaussures aquatiques mais ce sera pire au retour car il nous faudra remonter ce long sentier qui n’en finit plus de descendre. Et oui faire du canyoning ça se mérite !

visiter le lot

Arrivés en bas, Jean-Luc nous explique comment va se dérouler la session et quelles sont les précautions à prendre pour ne pas se faire mal en descendant les toboggans. Il faut ensuite s’immerger dans l’eau du ruisseau dont la température bien fraîche nous rappelle les sources de la région d’Ocala de la Floride ou les gargantas de la Vera en Estrémadure. Le plus dur est de se jeter à l’eau mais c’est supportable avec les combinaisons en néoprène. Très vite on progresse dans le cours d’eau à la nage puis en descendant plusieurs toboggans naturels et en enchaînant les sauts jusqu’à la cascade du Saut Grand. La cascade se descend en rappel au début pour finir par un petit saut dans une grande cuvette très profonde. Encore un dernier toboggan et voilà que la sortie canyoning touche déjà à sa fin. Reste maintenant à remonter le sentier jusqu’à la voiture et à faire nos adieux à Jean-Luc qui a été un super guide pour notre toute première fois en canyoning !

visiter le lot

Canyoning à Latouille-Lentillac 
📍 Adresse : Bureau des Guides Quercy Aventure, 5 rue Boutaric, 46100 Figeac
🔖 Conditions : activité possible à partir de 12 ans. Il est impératif de savoir nager sur 25 mètres minimum
🕑 Ouvert toute l’année sur réservation. Téléphoner au 06 86 13 45 07 ou 05 65 40 05 34 pour réserver
💵 Tarif : 35€ pour 3 heures environ
💻 Site Internet : Quercy Aventure (Possibilité de faire aussi de la spéléologie, de l’escalade, de la randonnée et de la via ferrata)

 

Lacapelle-Marival et son château

 

Après avoir repris des forces en déjeunant à Saint-Céré, retour dans le parc des Causses du Quercy pour visiter Lacapelle-Marival. Fondée par les seigneurs de Cardaillac au XIIIème siècle, Lacapelle-Marival possède plusieurs sites remarquables qui se dévoilent au fil du circuit élaboré par l’office du tourisme. La promenade dans les petites rues de cette cité du Haut Quercy nous a permis de découvrir des maisons typiques du Ségala, une grange quercynoise, deux vieux puits, une halle du Moyen-Âge et bien sûr le château des Cardaillac qui l’ont habité pendant 400 ans et qui est classé aux Monuments historiques depuis 1939.

visiter le lot

 

Bivouac magique dans la vallée du Célé

 

Pour notre dernière nuit dans le Lot, nous avons choisi de vivre une expérience insolite en passant la nuit en pleine nature sur un site privilégié. Au coeur du parc naturel des Causses du Quercy, sur les hauteurs du village de Cabrerets célèbre pour sa grotte du Pech Merle, on a retrouvé Raphaëlle et son compagnon Romain d’Olterra en fin de journée pour partager une soirée magique et intimiste placée sous le signe de la convivialité. Olterra est une association qui a pour but de faire découvrir les beautés naturelles du Lot à travers des activités sportives destinées à la fois aux adultes et aux enfants en voyage scolaire et colonies de vacances. Si le concept est chouette, la philosophie d’Olterra l’est tout autant car l’idée est d’accueillir un public le plus large possible. Il est ainsi possible de régler son séjour grâce à  différentes aides financières.

Après une petite marche, nous arrivons sur le vaste plateau où a été installé le campement et le tipi dans lequel on va dormir. La vue sur la vallée est à couper le souffle ! Raphaëlle et Romain nous font un rapide tour du propriétaire après que l’on ait déposé nos affaires. Romain nous montre ensuite comment installer un tarp (abri de survie) et nous livre plein de conseils judicieux pour un bivouac réussi. Nos estomacs gargouillent mais avant de déguster le repas du soir préparé à base de produits locaux, ils nous proposent de rendre visite à Agnès, l’agricultrice qui leur prête le terrain sur lequel est installé le campement. Agnès élève des agneaux du Quercy avec son mari depuis plus de 20 ans de façon naturelle, en respectant les saisons et le rythme de reproduction des animaux. Les agneaux sont nés et élevés en plein air au printemps, profitant ainsi de l’herbe et du soleil des Causses du Lot avant de regagner la bergerie pour l’hiver. C’est assez cliché mais pour les citadins que nous sommes, ça a été très enrichissant d’écouter Agnès nous parler avec passion de son métier et de sa fierté à faire perdurer ce mode d’élevage traditionnel sur les causses du Lot.

visiter le lot

La rencontre avec les agneaux terminée, on quitte l’exploitation pour retourner sur le campement. Place maintenant au repas pris à la lueur du feu de camp tous ensemble, au coucher du soleil. Le cadre est toujours aussi grandiose et on se sent un peu privilégiés de dîner là, loin de l’agitation du monde extérieur… Le ciel se faisant de plus en plus noir, on va récupérer nos sacs de couchage dans le tipi non pas pour dormir à la belle étoile mais pour observer les constellations. Cabrerets étant situé dans le Triangle noir du Quercy, réputé pour abriter le ciel le plus pur de France, on sait d’avance qu’on va en prendre plein les yeux. Blottis dans nos sacs de couchage au centre du grand champ, les talents de conteur de Romain et ses connaissances en astronomie nous tiennent en éveil un long moment. Malheureusement la plein lune nous empêche d’immortaliser la beauté du ciel mais cette soirée hors du temps restera gravée dans nos mémoires pour longtemps.

visiter le lot

Le lendemain matin, on s’est réveillés reposés comme jamais et finalement c’est ici qu’on aura passé notre meilleure nuit dans le Lot. Dans la continuité de la veille, le petit-déjeuner servi à base de produits locaux était à tomber, tout comme la vue sur les causses.

Association Olterra 
📍 Contact : 06 41 51 49 58 / contact@olterra.fr
💵 Tarif : 55€ par personne pour la soirée bivouac, comprenant le dîner et le petit-déjeuner, et tout le matériel pour camper (sauf le sac de couchage)
💻 Site internet : Olterra

 

 

Jour 5 dans le Lot : Saint-Cirq Lapopie

 

Notre cinquième journée marque déjà la fin de ce séjour dans le Lot. Avant de repartir, nous avons prévu un dernier arrêt dans la vallée du Lot. Si nous avions jusque-là déniché des coins méconnus et testé toutes sortes d’activités sportives à l’abri de la foule, cette fois nous allons visiter l’un des endroits les plus touristiques du département, mais aussi l’un des plus impressionnants : Saint-Cirq Lapopie. Classé parmi les plus beaux Villages de France, le bourg médiéval de Saint-Cirq Lapopie est perché à 100 mètres au dessus de la rivière Lot. Pour apprécier le village à sa juste valeur, rien ne vaut une balade dans le dédale des petites rues pavées qui aboutissent aux ruines du château. Ça grimpe un peu mais de là, la vue à 180° sur Saint Cirq Lapopie et le Lot est époustouflante. Si vous avez un peu de temps devant vous, n’hésitez pas à emprunter l’ancien chemin de halage taillé à même la falaise ou bien à faire une croisière sur le Lot pour découvrir toute la beauté de Saint Cirq Lapopie au fil de l’eau.

visiter le lot

visiter le lot

visiter le lot

Nous nous sommes rendus à Saint Cirq Lapopie un samedi du mois de septembre et il y avait encore beaucoup de monde dans les ruelles escarpées. Pour découvrir ce beau village en toute sérénité, nous vous recommandons donc de venir hors saison. Ce conseil s’applique plus généralement pour tous les lieux touristiques du Lot. Si vous n’avez pas d’autre choix que de visiter Saint Cirq Lapopie en été, essayez d’arriver tôt sur place ou mieux de dormir sur place. Vous profiterez du village sans personne ou presque et en prime vous pourrez capturer les belles lumières du coucher et du lever de soleil !

>> Trouvez un hébergement à Saint Cirq Lapopie

 

__________________

 

Comment se rendre dans le Lot ?

 

  • Depuis Paris en train : il n’y a pas de TGV direct pour Figeac mais l’Intercités et le TER vous y conduisent en un peu moins de 6 heures (changement à Brive la Gaillarde). Possibilité d’effectuer le trajet en Intercités de nuit (changement à Toulouse et Capdenac).
  • Depuis Toulouse en train : grâce au TER vous rejoindrez Figeac en 2h30 avec un changement à Capdenac.
  • En voiture depuis Paris : pas forcément aussi long qu’on pourrait le penser car en empruntant l’A20 le trajet est de 5h30 (attention aux péages par contre).
  • En voiture depuis Bordeaux : comptez 3 heures par l’A62 et l’A20.
  • En voiture depuis Toulouse : comptez 2 heures de trajet par l’A20.

 


Nous avons visité le Lot suite à une invitation de l’ADT Lot Tourisme que nous remercions, ainsi que l’OT de Figeac, l’OT de Cahors et l’OT de la Vallée de la Dordogne pour leur soutien. Notre avis n’a pas été influencé et nous restons, comme toujours, libres de nos propos.

 

%d blogueurs aiment cette page :