Que faire à Seattle en 2 ou 3 jours ? Notre guide : de la Space Needle à Belltown et Capitol Hill (partie 1)

Poumon industriel du nord-ouest des Etats-Unis et berceau d’entreprises mondialement connues telles que Microsoft, Boeing ou Starbucks, Seattle fait partie de ces métropoles américaines qui « montent » mais qu’on a du mal à situer sur une carte et dont on entend peu parler en France. Même aux Etats-Unis et pour de nombreux touristes, Seattle ne constitue que la première étape d’un road trip sur les routes de l’Etat de Washington ou la porte d’embarquement des croisières vers l’Alaska.

Pourtant, en plus de bénéficier d’une situation géographique exceptionnelle, entre l’océan Pacifique d’un côté et le majestueux Mont Rainier de l’autre, Seattle est une ville très vivante, surprenante, qui a beaucoup à offrir à ceux qui prennent le temps de la visiter. Et dans l’Emerald City, comme tant d’autres agglomérations américaines, le mélange des cultures a su produire bon nombre de restos bon marché et quantité d’artistes légendaires, Jimi Hendrix et Kurt Cobain pour ne citer qu’eux.

De notre côté, nous avons découvert Seattle non pas à l’occasion d’un voyage dans le nord des Etats-Unis, mais lors d’un long week-end printanier au départ de Vancouver, où nous habitions pendant notre PVT au Canada. Nous avons passé 3 jours dans la Rainy City (la « ville pluvieuse ») et le temps au beau fixe en plein mois de mars dans une région connue pour ses fortes précipitations a sans doute contribué à notre ressenti positif sur Seattle. Pour la première fois, nous avons testé l’hébergement chez l’habitant puisque nous étions logés chez un couple d’Américains, à Fremont, dans les quartiers nord de Seattle.

Visiter Seattle : que faire en 1, 2 ou 3 jours ?

Si vous ne disposez que d’une ou deux journées pour visiter Seattle et que vous désirez avoir un bon aperçu de la ville, concentrez-vous sur Downtown Seattle étant donné qu’il y a beaucoup à faire et que les autres quartiers sont assez éloignés du centre-ville et parfois (très) longs à rallier en transports en commun. Pour notre premier jour à Seattle, on a préféré mettre l’accent sur les incontournables et prendre le pouls de la ville. Nous nous sommes donc concentrés sur le quartier de Queen Anne et de Seattle Center.

Queen Anne, pour admirer le plus beau panorama de Seattle

Nous avons débuté notre journée par la découverte du quartier de Queen Anne. Considéré comme le « sommet » de la ville avec ses 139 mètres d’altitude, c’est l’un des plus vieux quartiers de l’Emerald City (le surnom de Seattle). Au XIXème siècle, les figures les plus importantes de Seattle y résident dont Arthur Denny, l’un des fondateurs de la ville et homme le plus riche à cette époque ainsi que Thomas Mercer qui renomme un ancien lac indien Lake Union, le lac qui scinde encore aujourd’hui la ville en deux. Quartier résidentiel où il fait bon vivre, Queen Anne est aussi réputé pour ses avenues bordées d’arbres, ses maisons bourgeoises et ses commerces familiaux. Un nombre incalculable de boutiques, restaurants, cafés (avec terrasse) y ont ainsi élu domicile. Des tournages de films et de séries ont souvent lieu dans ce quartier. Nous ne sommes pas des fans de Grey’s Anatomy mais on a lu que la maison de Meredith se situe au 303 West Comstock Street…

Nous ne sommes pas restés longtemps à Queen Anne car nous y allions avant tout pour admirer la vue sur Seattle depuis le Kerry Park. En préparant notre week-end là-bas, nous avions lu qu’il offrait le plus beau panorama sur Seattle et la Space Needle, le Mont Rainier et la baie d’Elliott par temps dégagé… Un peu comme le parc Güell de Barcelone, mais le tout gratuitement ! Et nous n’avons pas été déçus du déplacement, même si le parc n’en est pas vraiment un car il s’agit plus d’une esplanade.

Adresse du Kerry Park : 211 W Highland Dr., Seattle, WA 98119
Ouvert de 6h à 22h tous les jours

Comme nous en avons fait l’expérience pour nous rendre au Kerry Park, sachez que Queen Anne est caractérisée par ses rues vallonnées. Et si comme nous vous n’êtes pas véhiculés à Seattle, préparez-vous à faire chauffer vos mollets car il n’y a pas de bus qui vous y dépose directement.

Seattle Center (Lower Queen Anne), le meilleur de la culture populaire

Après ce premier aperçu de Seattle, nous voulions ensuite voir l’iconique Space Needle (aiguille de l’espace) de plus près et surtout visiter le Chihuly Garden and Glass, classé numéro un des attractions à faire sur Trip Advisor. Nous sommes donc redescendus dans le coeur de la ville pour nous diriger vers le quartier de Seattle Center. Point de convergence du front de mer, du centre-ville et de la rive sud du Lake Union, le Seattle Center a été construit à l’occasion de l’Exposition universelle 1962. L’idée était de moderniser ce quartier délaissé en y installant des bâtiments futuristes et des institutions culturelles. C’est donc à cette époque qu’a été érigée la Space Needle, le symbole de Seattle, et le Monorail, le métro aérien qui dessert Seattle Center et Westlake Center, juste à côté de Pike Place Market. A la différence du Metromover, le métro aérien de Miami, emprunter le Monorail n’est pas gratuit. Un ticket aller coûte 2,50$. Plus d’infos sur le site du Monorail.

Faut-il visiter la Space Needle ? L’unique partie accessible du monument est sa plateforme d’observation située à près de 180 mètres d’altitude. De là, on peut observer la ville, le Mont Rainier et la chaine des Cascades à 360°. Personnellement, on a choisi de ne pas « visiter » la Space Needle en raison de son coût relativement élevé (22$) mais aussi parce que nous étions déjà montés en haut de la tour Harbour de Vancouver qui offre là aussi un point de vue à 360° sur la ville et les montagnes alentours… Enfin, il existe d’autres endroits à Seattle permettant d’observer la ville d’encore plus haut, notamment depuis le Sky View Observatory de la Columbia Tower moyennant 14,75$. Et pour une vue sur Seattle encore moins chère, le bon plan consiste à se rendre au Starbucks situé au 40ème étage de cette tour…

En plus de la Space Needle, le Seattle Center abrite d’autres attractions et des musées ludiques, tels que le Pacific Science Center (Musée des Sciences), le MoPOP (Musée de la Culture Pop) et le Chihuly Garden and Glass. Même si vous n’aimez pas trop les musées, nous vous conseillons tout de même de vous balader dans le Seattle Center. Vous verrez la Space Needle de près et pourrez admirer la magnifique façade du MoPOP imaginée par Frank Gehry, l’architecte canadien qui a réalisé la structure du musée Guggenheim de Bilbao et la fondation Louis Vuitton à Paris.

Nous nous sommes ensuite orientés vers le Chihuly Garden and Glass, qui a littéralement été un de nos gros coups de coeur lors de notre passage à Seattle. Cette exposition permanente rassemble un grand nombre des oeuvres du sculpteur sur verre Dale Chihuly. Présenté comme ça, ça ne fait pas rêver mais nous avons adoré ses oeuvres très originales aux couleurs chatoyantes et aux dimensions impressionnantes. Le musée est divisé en deux parties : des salles d’intérieur et un superbe jardin avec vue sur la Space Needle. Si ne devez visiter qu’un seul musée lors de votre séjour à Seattle, c’est selon nous celui-là qu’il ne faut pas rater.

> Lire notre article consacré au Chihuly Garden and Glass<

Belltown et Olympic Park, les points de vue les plus sympas de Seattle pour un coucher de soleil

En fin de journée, nous avons rejoint – toujours à pied – le quartier de Belltown, situé non loin du Seattle Center. Belltown est le quartier le plus peuplé de Seattle et sa situation géographique y est sans doute pour beaucoup puisqu’il est attenant au front de mer. CNN l’a même désigné comme le meilleur endroit de Seattle où passer sa retraite… Le parc de Myrtle Edwards, l’un des rares espaces verts de Seattle, est l’endroit parfait pour se ressourcer après une journée de travail. Ici, cyclistes et piétons cohabitent sur un sentier aménagé qui longe le détroit de Puget et permet d’admirer par temps dégagé la montagne emblématique de l’Etat de Washington : le Mont Rainier  (4392 mètres d’altitude). Il y a même une petite plage dans ce parc (Myrtle Edwards Beach), un spot parfait pour observer le soleil se coucher derrière les sommets enneigés d’Olympic National Park.

Adresse du Myrtle Edwards Park : 3130 Alaskan Way, Seattle, WA 98121

Notre promenade au bord du Pacifique nous a naturellement menés jusqu’au parc Olympic Sculpture, un espace public et gratuit qui comme son nom l’indique abrite des installations d’art contemporain depuis 2007. Les sculptures ne sont pas exceptionnelles mais c’est plus sympa de passer par-là si vous vous rendez dans un des restaurants du front de mer à pied, plutôt que de longer la voie de chemin de fer qui passe à côté ! Et pour un joli point de vue sur le Waterfront de Seattle et sa grande roue, vous pouvez vous rendre au Pier 66. Pour faire un tour dans la roue, c’est du côté de Pike Place Market qu’il faudra que vous alliez.

Capitol Hill, sur les traces de Jimi Hendrix et Kurt Cobain

Pour notre deuxième jour à Seattle, nous nous sommes concentrés sur un quartier bien différent de ceux que nous avions découverts la veille : Capitol Hill. Quartier le plus alternatif de Seattle, Capitol Hill compte parmi les lieux de naissance du mouvement grunge aux Etats-Unis dans les années 90. Un certain Kurt Cobain du groupe Nirvana a fréquenté nombre d’établissements de Capitol Hill… Encore aujourd’hui, le quartier est le point d’ancrage des fans de courants musicaux indépendants. Kurt Cobain n’est pas le seul enfant chéri du quartier puisque Jimi Hendrix, natif de Seattle, a eu droit à sa statue en bronze en plein coeur de Capitol Hill (900 East Pine Street).

Mais Capitol Hill c’est aussi le quartier branché et bobo de Seattle, où la communauté gay a ses repères, jusque sur les passages piétons repeints aux couleurs du drapeau arc-en-ciel. Super original et qui vous rappellera peut-être les passages cloutés du quartier gay le plus connu des USA, a.k.a le Castro à San Francisco ! Si vous aimez les bars tendances et les restos cools, vous ne devez pas manquer Capitol Hill lors de votre visite de Seattle. En plus, on y trouve plein de boutiques de créateurs et de magasins vintage. Bref, de quoi y passer une demi-journée complète sans s’ennuyer.

Où manger à Capitol Hill ? C’est sur l’artère la plus commerçante de Capitol Hill, sur Broadway que nous avons déjeuné au 8oz Burger & Co. Ce restaurant à la déco industrielle propose une quinzaine de burgers différents avec des viandes issues de la filière durable (sans antibiotiques ni hormones, les boeufs sont élevés dans les Etats de Washington, Oregon et Idaho). Les pains bios sont livrés par une boulangerie locale.

Retrouvez prochainement la seconde partie de notre guide sur Seattle sur le blog. On vous parlera des autres incontournables de la ville : le plus vieux marché des Etats-Unis, le quartier des affaires, Fremont et son street art, Pioneer Square ainsi que le plus beau spot de la ville pour admirer la skyline de Seattle à la nuit tombée.

6 Commentaires

  1. Wouah c’est tellement beau ! J’ai toujours rêvé de visiter cette ville… Merci pour ce joli partage. ^^

    1. Je te souhaite de pouvoir y aller un jour ! A coupler avec un séjour dans l’Oregon/Washington ou bien avec Vancouver et les Rocheuses par exemple 🙂

  2. Itinera Magica dit : Répondre

    Et bien tu vois, je pensais que Seattle ne m’intéresserait pas, et tu m’as fait changer d’avis ! entre cette vue magnifique sur les montagnes (on dirait le Mont Fuji), le quartier gay coloré, l’héritage rock, l’art, les volumes et formes… j’y ferai un tour entre quelques escapades nature (je rêve d’un road trip Oregon – Washington State – Vancouver) !

    1. Merci Alexandra, je suis ravie que tu aies aimé l’article. A Seattle, tu ne risques pas de t’ennuyer car il y a des activités pour tous les goûts : sorties en famille, visites culturelles, des randonnées à même pas une heure du centre… Et c’est la même chose à Vancouver ! Un bon compromis entre nature et ville. Je te souhaite sincèrement de réaliser un jour un voyage là-bas car la région du Pacific Nord Ouest est tout simplement sublime 🙂

  3. Super article! Je découvre une ville que je ne connais pas assez bien!

    1. Contente que l’article t’ait plu et qui je l’espère t’as donné envie d’y retourner dans ce cas 😉

Laisser un commentaire