Que visiter et que faire à Miami ? Les incontournables de la ville la plus latine de Floride

bill baggs cape florida state park miami

Une plage de sable fin à perte de vue, des corps bronzés et bodybuildés, des fêtes à toute heure du jour et de la nuit, un climat tropical. Voilà à quoi on pense lorsque l’on s’imagine Miami et qu’on n’y a jamais mis les pieds. Et ces clichés se vérifient une fois sur place.

Pour tout vous dire, la Floride n’était pas une destination qui nous attirait spécialement à la base, mais suite à l’invitation d’un ami résidant sur place, on a complètement changé d’avis.  C’est à l’occasion d’un roatrip de plus d’un mois dans le Sunshine State qu’on a pu découvrir l’une des villes les plus tolérantes des Etats-Unis et à laquelle on s’attache vite. Une ville complètement à part de cet Etat conservateur et fief du président Trump.

Que visiter et que faire à Miami ? Lieux d’intérêt & coups de cœur

Avant de vous dévoiler nos coups de cœur et incontournables de Miami, précisons que la célèbre avenue d’Ocean Drive et sa plage ne sont pas à Miami mais à Miami Beach, qui sont deux municipalités distinctes. L’une, dans les terres, héberge le centre financier de la Floride et des quartiers aux identités propres, tandis que l’autre, Miami Beach, accueille la jet-set et les fêtards venus du monde entier. Ces deux mondes se côtoient d’ailleurs rarement.

Pour les besoins de cet article, on évoquera donc Miami et Miami Beach, indépendamment du fait que ce soit deux villes différentes.

Prendre de la hauteur avec le Metromover, le métro aérien de Miami

Première étape pour découvrir la gigantesque Miami et ses gratte-ciel avec le métro aérien Metromover qui traverse notamment le quartier financier de part à part. Le Metromover est composé de 3 lignes gratuites qui desservent Downtown, le genre d’affaires de Brickell, Park West et Omni, le quartier des médias et du divertissement.

L’avantage c’est que comme il n’a pas de ticket à composter, on peut descendre librement à n’importe quelle station du Metromover puis reprendre le train pour continuer de faire un tour.

Pour un rapide aperçu des buildings, on vous conseille d’emprunter la boucle rapide de Inner Loop et de descendre à l’arrêt Bayfront Park si vous voulez voir le bord de mer. Attention, on ne peut pas s’y baigner car il n’y a pas de plages à Miami. Les plages sont toutes situées à Miami Beach.

Pour voir de plus près l’American Airlines Arena où se déroulent les matches de l’équipe de basket des Miami Heat, il faut prendre l’Omni Loop et descendre à Park West. Pour les fans de NBA et de casquettes snapback, c’est là que vous pourrez acheter des produits officiels (au 601 Biscayne Boulevard, ouvert du lundi au samedi de 10h à 16h). Toutes les infos sur le site officiel de l’AAA.

Si vous êtes friands d’art contemporain, n’hésitez pas à continuer sur cette ligne jusqu’à l’arrêt Adrienne Arsht Center où vous pourrez admirer le bâtiment ultra moderne du plus grand centre culturel de Floride.

On a vraiment bien aimé cette petite attraction car elle permet de se familiariser un peu avec la ville et de profiter d’une jolie vue tout en étant bien au frais. Il fait en effet très chaud et surtout très lourd dans le sud de la Floride qui jouit d’un climat tropical.

Se balader à Coral Gables, le quartier le plus chic de Miami

Coral Gables est une ville située au sud de Miami et qui a été fondée par l’agent immobilier George Edgar Merrick dans les années 1920. A cette époque, la Floride est touchée par une bulle immobilière et bon nombre de quartiers  de la ville sont transformés. Coral Gables a été l’un des tout premiers du type gated community, un modèle que l’on retrouve dans de nombreuses banlieues américaines plus ou moins favorisées. Ces résidences sont fermées par des portails sécurisés et leur accès est réservé aux seuls habitants. Cependant, lors de notre balade à Coral Gables, on a pu déambuler librement dans les grandes allées vides et voir de superbes maisons sans être inquiétés.

La maison dans laquelle a vécu Merrick se situe au 907 Coral Way. Elle fait partie des Monuments Historiques. Elle pouvait auparavant se visiter mais reste fermée pour l’année 2017 jusqu’à nouvel ordre.

Le City Hall (mairie) de 1928 est un autre Monument Historique de Coral Gables. A l’image des résidences du quartier, il a été bâti dans un style d’inspiration méditerranéenne. Il semble que l’édifice se visite mais lors de notre passage il était fermé.

Enfin, pour ceux qui ont envie de faire une plouf dans un piscine un peu particulière, rendez-vous à la Venezian Pool. Cette piscine publique date de 1924 et est une fois de plus l’oeuvre de Merrick. Elle a été bâtie sur une ancienne carrière de corail et son décor rappelle Venise. Autre spécificité : elle est alimentée par de l’eau de source.

Infos pratiques

  • Adresse : 2701 De Soto Blvd, Coral Gables, FL 33134
  • Tarif : Attention c’est un peu cher : selon la période, les prix varient de 10 à 20$ pour les enfants et les adultes. Plus d’infos sur le site officiel (regardez l’onglet Non-resident).
  • Horaires : La piscine est ouverte d’avril à novembre du mardi au vendredi de 11h à 17h30 (18h30 en période estivale) et le week-end de 10h à 16h30.

Découvrir le street art du quartier de Wynwood

Vous avez peut-être déjà entendu parler de la foire d’art contemporain Art Basel qui a lieu à Miami Beach depuis 2002 ? Il se trouve que le salon a redynamisé un quartier longtemps délaissé et ignoré des touristes, le Wynwood District. Depuis le création du salon, Wynwood est devenu un endroit branché de Miami, dans lequel on trouve désormais pléthore de galeries d’art et boutiques de créateurs. Mais Wynwood est surtout connu pour ses walls, ces murs taggués éparpillés sur plus de 2 kms². Pour en savoir plus sur ce quartier, vous pouvez consulter notre article consacré au Wynwood District.

Avoir un aperçu de la culture cubaine à Little Havana

Un drapeau cubain flottant aux Etats-Unis, inimaginable ? Oui, sauf à Little Havana, le quartier le plus cubain de Miami et des Etats-Unis, situé à l’est du centre financier de la ville.

A partir de 1959 et la chute du leader Batista chassé par Fidel Castro lors de la révolution, des milliers d’opposants fuient le pays. Beaucoup arrivent en Floride par vagues successives dans les années 60. Little Havana est aujourd’hui connue en tant que capitale culturelle et politique des  Américano-cubains et comme le cœur de la communauté cubaine en exil. 98% de la population de Little Havana est constituée d’hispaniques, mais seulement la moitié est cubaine, d’autres nationalités d’Amérique centrale s’étant depuis installées dans le quartier.

Les attractions de Little Havana sont regroupées autour de Calle Ocho, l’avenue qui traverse le quartier d’est en ouest. On y trouve pêle-mêle un Walk of Fame version cubaine, des statues rendant hommage aux opposants du régime castriste, des fresques murales, des magasins vendant des cigares et des retraités jouant aux dominos. Et c’est à peu près tout.

Les habitants ont bien compris l’intérêt que portent les étrangers à leur quartier. Little Havana est un incontournable depuis quelques temps, si bien que les Big Bus déversent chaque jour leurs hordes de badauds sur la Calle Ocho. Pas le temps de s’éterniser, il n’ont que quelques minutes pour faire 2-3 clichés puis vite remonter dans le bus. Ils auront cependant l’opportunité de faire un saut à la boutique officielle de Little Havana puisque leur bus les dépose juste devant.

Little Havana est le seul endroit à Miami où l’on a vu des boutiques de souvenirs, mis à part à South Beach. Ainsi, l’office de tourisme de Little Havana est occupée aux trois-quarts par des souvenirs à connotation cubaine où sont vendus des produits d’artisanat cubain à des prix prohibitifs. Et que dire du McDonald’s construit au beau milieu des attractions phares du quartier ?

Little Havana peut constituer une première approche de la culture cubaine pour ceux qui n’ont jamais été à Cuba.  Mais ne vous attendez pas à découvrir un autre monde, au risque d’être déçu. Certaines des tradition ont été préservées, mais le peu qui en reste risque de disparaître dans les années à venir, la population cubaine immigrée se faisant vieillissante.

On pourra donc regretter la mentalité plus américaine que cubaine des habitants et la perte d’authenticité du quartier. Si votre temps est compté, passez votre chemin et préférez Little Haiti à la place.

A Coconut Grove, visiter la superbe villa Vizcaya et ses jardins

Coconut Grove est le quartier le plus ancien de Miami et c’est là que l’on trouve la Villa Vizcaya. S’il n’y avait qu’une seule visite à faire en ville, ce serait celle-là. Pour faire simple, cette demeure d’inspiration néo-renaissance symbolise l’Italie à Miami. Édifiée par l’industriel et collectionneur d’art James Deering en 1916, elle fait partie des plus vieux bâtiments de la ville encore debout.

A l’image de beaucoup de gens fortunés vivant dans le nord-est des Etats-Unis (il est originaire du Maine), il décida de se faire construire une résidence d’hiver pour fuir les températures glaciales et profiter de la douceur du climat floridien. Un peu comme Trump et sa demeure de Mar-a-Lago à Palm Beach (à une heure au nord de Miami) construite à la même période pour l’héritière Marjorie Post. Les deux bâtisses sont d’ailleurs classés aux Monuments Historiques.

Le Vizcaya Museum and Gardens appartiennent à la ville de Miami depuis 1953 et ont ouvert au public la même année. Il y a plus de 70 pièces à visiter, certaines richement décorées d’antiquités et autres chinoiseries sélectionnées par Deering lui-même. Une partie était en travaux lors de notre passage, nous n’avons donc pas pu y accéder. Les photos sont interdites à l’intérieur de la villa. Cependant, on a beaucoup apprécié cette visite et notamment les magnifiques jardins où l’on se retrouve au calme, ce qui fait du bien après avoir vécu l’agitation de Downtown et de South Beach.

Malheureusement, on a constaté que certaines parties des décors extérieurs se sont érodées au fil des années, ce qui n’est pas étonnant vu le climat subtropical qui règne à Miami et aussi parce que la villa a quasiment les pieds dans l’eau. Les embruns et l’action du sel marin ont fait le reste.

Infos pratiques

  • Adresse : 3251 S Miami Ave, Miami, FL 33129
  • Tarif : 18$ pour les adultes (12$ pour les plus de 62 ans), 6$ pour les enfants âgés de 6 à 12 ans. Gratuit pour les moins de 5 ans.
  • Horaires : Ouvert de 9h30 à 16h30 toute l’année sauf les mardis, le jour de Thanksgiving et de Noël

Se baigner dans les eaux turquoises de l’Atlantique au Bill Baggs State Park

Comme ses voisines Miami Beach et Virginia Key au nord, Key Biscayne est une île reliée au continent par un pont (payant). Le village qui donne son nom à l’île est sans grand intérêt mais a la particularité d’être coincé entre une zone plus ou moins sauvage au nord et un parc d’Etat très nature au sud.

Le Bill Baggs Cape Florida State Park se situe donc à la pointe sud de Key Biscayne. Son monument distinctif est un phare qui domine toute l’île et au-delà. C’est le plus vieil édifice (1846) encore debout du comté de Miami-Dade. Contrairement au phare du Lighthouse Park de West Vancouver, celui du Bill Baggs se visite et on peut grimper jusqu’à son sommet pour admirer la vue sur l’Atlantique et la baie de Biscayne. Par temps clair, vous pourrez même apercevoir les gratte-ciel de Miami.

Les locaux s’y rendent plus pour se détendre, et il possible de faire louer des vélos ou faire du kayak. Nous avons d’ailleurs opté pour cette dernière option car il faisait bien trop lourd pour faire du vélo le long du sentier côtier. On se savait pas qu’il était possible de se baigner et de faire du snorkeling. On a un peu regretté de ne pas avoir pris nos maillots de bain car l’eau est bien plus claire qu’à Miami Beach. La plage du parc est d’ailleurs numéro 7  dans le classement des 10 plus belles plages des Etats-Unis. Sachez toutefois qu’il n’y a aucune zone d’ombre sur la plage mais vous pouvez louer des parasols.

Le parc est l’habitat naturel de nombreux animaux : 50 espèces de papillons et 70 d’oiseaux y sont dénombrées. L’été, les tortues marines viennent pondre sur les plages de sable fin.

Infos pratiques

  • Adresse : 1200 South Crandon Boulevard, Key Biscayne, FL 33149
  • Tarif : 8$ par voiture ou 2$ si comme nous vous venez à pieds (notre Uber nous a déposés à l’entrée du parc mais il nous a ensuite fallu marcher en plein soleil pendant de longues minutes).
  • Horaires : le parc est ouvert toute l’année de 8h à la tombée du jour. Le phare se visite le lundi et du jeudi au dimanche avec un ranger entre 10 et 11h et de 13 à 14h.

Remonter dans les années 30 en arpentant l’Art Deco District

Outre sa célèbre plage artificielle longue de plusieurs kilomètres, Miami Beach est connue pour son quartier Art Deco et ses immeubles à l’architecture caractéristique des années 30. Entre 1923 et 1943, pas moins de 960 bâtiments désignés depuis comme « historiques » ont été érigés dans le sud de la ville, de Miami Beach Boulevard à Dade Boulevard. Ces superbes constructions auraient pu être détruites sans une mobilisation citoyenne qui permit de classer l’ensemble au Registre national des lieux historiques en 1979.

La plupart des bâtiments est concentrée entre Ocean Drive et Collins Avenue, les artères les plus fréquentées de Miami Beach. Ce sont avant tout des hôtels et des immeubles d’habitation, donc l’intérieur ne se visite pas. Pour faciliter la découverte de ce quartier, en plus des traditionnelles visites guidées, l’office de tourisme a mis un place un circuit pédestre de 3 heures à effectuer par soi-même. Il passe devant les lieux d’intérêt de South Beach. Vous pouvez visualisez la carte ici ou vous rendre à l’office de tourisme de l’Art Deco District pour obtenir un plan détaillé (1001 Ocean Dr, Miami Beach, FL 33139). Découvrir le quartier à vélo est également envisageable.

Nous vous conseillons de faire la balade en journée mais de découvrir Ocean Drive le soir pour tâter l’ambiance festive et animée de ce boulevard longeant l’Atlantique sur 2 kilomètres. Pensez aussi à faire un détour par la plage pour admirer les célèbres cabines de sauveteurs.

Nos conseils pratiques pour préparer ses vacances à Miami

Quel hôtel choisir à Miami ?

On ne vous apprendra sans doute pas grand chose en vous disant que se loger à Miami est cher, surtout si vous choisissez Downtown. Les prix ne sont pas moins élevés à Miami Beach et flambent carrément à SoBe (South Miami Beach), notamment dans le quartier Art Deco. Nous avons eu la chance d’être hébergés chez un ami habitant dans ce quartier, donc nous ne pouvons pas vous conseiller un hôtel en particulier.

Si votre budget est serré et que vous voulez séjourner à l’hôtel, éloignez vous d’Ocean Drive et de ses établissements luxueux. Néanmoins, si les auberges de jeunesse ne vous dérangent pas, vous en trouverez plusieurs situées à proximité de la plage pour un excellent rapport qualité/prix. Airbnb est une autre possibilité mais là encore les tarifs augmentent à mesure que l’on se rapproche du quartier Art Deco et de la plage.

Comment se déplacer à Miami ?

Le moyen le plus simple et le plus pratique pour se déplacer dans Miami est la voiture. Comme dans toutes les grandes villes américaines (sauf peut-être New York), les transports en commun ne sont pas très développés ni très fiables.

On en a fait l’expérience, puisqu’en atterrissant à l’aéroport de Miami, il nous a fallu plus d’une heure et demie pour rejoindre South Beach. Nous avons emprunté le Mia Mover (tram gratuit et automatisé desservant les terminaux de l’aéroport) et l’Airport Flyer, l’unique ligne de bus reliant l’aéroport à Miami Beach. Le tarif est toutefois imbattable car le ticket ne coûte que 2,35$.

Pendant ces quelques jours à Miami, on a donc fait le choix de se passer de la voiture. Nous en avons loué une à l’issue de notre étape dans la ville pour poursuivre notre roadtrip à travers la Floride. On a par la suite regretté de ne pas avoir de véhicule car si tout est accessible à pieds à South Miami Beach, il est plus compliqué de relier les différents quartiers de Miami en bus. Et rejoindre Miami depuis Miami Beach est long et fastidieux car les bus ont des horaires irréguliers.

Heureusement, l’application Uber nous a pas mal aidé dans nos déplacements, et nous a parfois coûté moins cher qu’un ticket de bus. Par exemple, pour relier South Miami Beach à Key Biscayne nous n’avons payé que 3$ la course à deux, pour plus de 30 minutes de trajet. Il suffit pour cela d’activer l’option UberPool sur l’application. C’est l’alternative la moins chère d’Uber car le chauffeur passe prendre plusieurs personnes sur un même trajet. On peut assimiler ça à du covoiturage. A certaines heures de la journée, les tarifs sont fixés à 3$ la course (souvent en début et en fin de journée). Il nous est arrivé plusieurs fois de commander une voiture en « pool » et d’être les seuls occupants du véhicule.

Où manger pas cher à Miami ?

La plus grande ville de Floride est surnommée la Porte des Amériques et ça se ressent dans les assiettes. Voici une sélection de restaurants pas chers testés et approuvés.

  • Little HavanaExquisito Restaurant. Situé sur la Calle Ocho et proche du Maximo Gomez Park, où jouent aux dominos les papis retraités. Cuisine cubaine simple mais délicieuse, fréquenté en majorité par des locaux. Adresse : 1510 SW 8th St, Miami, FL 33135
  • Key Biscayne : Oasis Sandwich Shop. Un café qui ne paye pas de mine mais qui sert de bons petits plats latinos et caribéens. Adresse : 19 Harbor Dr, Key Biscayne, FL 33149-1411
  • Midtown/Design District : La Latina. Non loin des fresques de Wynwood. Cuisine familiale vénézuélienne. Beaucoup de latinos à la pause déjeuner. Adresse : 3509 NE 2nd Ave, Miami, FL 33137

Nous espérons que notre guide de voyage sur Miami et sur les choses à faire là-bas vous aura été utile. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à nous les poser en commentaires 😉

Et pour préparer au mieux votre séjour en Floride, n’oubliez pas de consulter les autres articles du blog :

Les mots-clés de l’article : VISITER MIAMI | QUE FAIRE A MIAMI | VOYAGE MIAMI | SEJOUR MIAMI

29 Commentaires

  1. J’avais une vision aussi très cliché de Miami avant que je vois de nombreux vlog et articles de blog là-bas. Depuis, j’ai très envie d’y aller.

    1. On t’encourage à le faire si tu en à l’opportunité car c’est une ville vraiment surprenante!

  2. Waw magnifique, ça donne juste envie d’y aller 😉

    1. Merci Nadine 🙂

  3. Je connais très bien NYC mais pas du tout Miami et au final, ça fait très envie ! En passant, tes photos sont magnifiques, mais vraiment. On s’y croirait !

    1. Et nous c’est l’inverse, on ne connait pas New York alors que c’est pourtant un grand classique haha

  4. Ma tante n’habite pas très loin (enfin c’est relatif vu la grandeur des US haha) et je n’ai toujours pas eu l’occasion de m’y rendre. Mais ton article me donne encore plus envie de découvrir Miami et la Floride 🙂

    1. Ta tante habite quel coin Clémentine ?

  5. ça me tente bien
    par contre pas top pr les transports
    heureusement que vs avez trouvé une alternative
    merci pr le tuyau

    1. C’est notre ami qui nous a parlé d’Uber car on n’avait jamais utilisé ce service auparavant, qui est au passage très développé dans les grandes villes américaines. Les personnes qui n’ont pas de voiture l’utilisent en masse et c’est vrai que c’est bien pratique!

  6. Super article. C’est superbe ! J’espère pouvoir y aller un jour 🙂

    1. Merci beaucoup Johanna!

  7. Wawww tes photos sont splendides ! Cela donne vraiment envie de voyager ! Merci pour cet article =)
    Bisous Maeva du blog : http://www.thepinkyside.com

    1. Merci pour tes compliments 🙂

  8. Coucou,
    Ohlala tes photos sont tellement belles, je n’ai jamais été à Miami mais j’aimerais beaucoup, un jour peut-être, en tout cas en attendant tu m’as bien fait voyager alors merci 🙂
    Des bisous à toi !

    1. De rien 😉 On te souhaite de pouvoir y aller un jour!

  9. Coucou,
    J’espère avoir la chance d’y aller un jour, je note tes bonnes adresses !

  10. Waah ton article est top !! Ca donne vraiment envie d’y aller, j’espere un jour pouvoir y faire un tour ! Et les photos sont vraiment superbe ! Bisous 😉

    1. Merci beaucoup 😃

  11. Je t’avoue que Miami ne m’a jamais intéressé à cause des séries , on dirait que la ville est vide. Mais ton article m’a fait changé d’avis sur cette ville qui à l’air très riche :).

    tes photos sont vraiment top !

    Noémie xx

    1. C’est vrai qu’en regardant le générique des Experts on dirait qu’il n’y a que la plage 😂
      Après, comme dans la plupart des grandes villes américaines, il y a pas mal de choses à faire sauf que les points d’intérêt sont éloignés les uns des autres.

  12. Super article! En fait, ma relation avec la Floride tient du « je t’aime moi non plus… » Je ressens souvent le besoin d’y aller. Quelque chose m’attire la bas, je ne serai pas l’expliquer! Et Miami me déçoit presque à chaque fois! Mais quand je vais en Floride, je veux y passer quand même! Bref, je tiendrai compte de tes conseils pour notre prochaine visite 🙂

    1. C’est un rapport particulier que tu entretiens avec Miami on dirait haha En tout cas, on espère que nos idées de sorties te feront changer d’avis sur la ville 😉

  13. J’ai un énorme coup de coeur pour ton article ultra complet et magnifiquement illustré. Je suis souvent allée à Miami car mon oncle y a vécu, j’ai adoré Miami Beach, le downtown futuriste, la villa Viscaya, mais je mesure maintenant que j’ai raté des trucs et qu’il faut que j’y retourne ! Tes photos me donnent tellement envie. J’adore!

    1. Merci beaucoup Alexandra 🙂 Un commentaire comme celui-ci nous touche, encore plus quand il vient de toi! On est très contents de t’avoir fait découvrir des endroits que tu ne connais pas encore 😀

  14. Ton guide est super complet ! BRAVO ! 🙌🏻
    Personnellement je n’ai visitée que San Diego aux USA, mais elle n’était qu’une journée.
    Si je pars sur Miami, je penserais à rechercher ton guide ! 😙

    1. San Diego est une ville qu’on a beaucoup appréciée mais qui totalement différente de Miami, si ce n’est qu’elle est aussi bordée par l’océan.
      Si tu as des questions concernant un éventuel séjour en Floride, n’hésites pas en tout cas 😉

  15. Super article et merci pour les infos précises liées aux navettes depuis l’aéroport !
    On lit parfois que Litlle Havana et surtout Little Haiti sont des quartiers à éviter et qui peuvent être même dangereux pour les touristes, du coup info ou intox ??

    1. Bonjour Aurélie et merci pour votre commentaire 🙂 Nous n’avons pas fait que Little Havana et à aucun moment nous ne sommes sentis en danger. Du moment que l’on ne s’éloigne pas des points d’intérêt je pense qu’il n’y aucune raison d’avoir peur, et c’est la même chose pour Little Havana. Comme partout les règles de bon sens s’appliquent et il faut éviter de s’y rendre tard le soir 😉

Laisser un commentaire