Il y a quelques semaines, nous étions de passage en Belgique pour visiter Gand, la deuxième ville la plus peuplée du pays. Moins connue que ses voisines flamandes Bruges ou Anvers, Gand possède un riche passé et un magnifique centre historique presque exclusivement piétonnier. Mais Gand aussi orthographiée Gent ou Ghent n’est pas figée dans le temps, c’est aussi une ville qui bouge et qui accueille la plus grosse population étudiante de Belgique. Située non loin de Bruxelles et de la frontière française, Gand se visite à pied facilement en une journée. Lors de notre visite de Gand, la météo était maussade mais ça ne nous a pas empêchés de faire pas mal de choses. Alors que faire et que visiter à Gand en un jour ?

 

 

Marcher sur le pont Saint-Michel, le plus beau pont de Gand

 

Situé en plein cœur du centre historique de Gand, le pont Saint-Michel est l’un des lieux emblématiques du « Manhattan médiéval ». Il enjambe la rivière Lys et se dresse au-dessus des canaux et des quais Korenlei et Graslei offrant un panorama spectaculaire sur les 3 tours alignées : l’église Saint-Michel, le beffroi de Gand et la cathédrale Saint-Bavon. L’architecture en pierre du pont Saint-Michel semble sortir tout droit du Moyen-Age, pourtant sa construction ne remonte qu’au début du XXème siècle. Pour ne rien gâcher au plaisir, le pont Saint-Michel est interdit à la circulation ou presque.

 

 

Déguster une pâtisserie artisanale de chez Himschoot lors de votre visite de Gand

 

Pas toujours facile de trouver des adresses gourmandes authentiques dans une ville touristique comme Gand… Heureusement, en nous baladant dans le centre piéton nous sommes tombés sur une boulangerie traditionnelle implantée à Gand depuis 1880. Il faut faire la queue parmi les habitués pour pénétrer dans la minuscule enseigne Himschoot de la Groentenmarkt (littéralement « marché aux légumes ») mais ça vaut la peine d’attendre. Himschoot propose 50 variétés de pains différents et d’innombrables gâteaux et pâtisseries. Nous avons testé le strudel aux pommes (apfelstrudel) et le scone au chocolat : les deux étaient délicieux, peu sucrés et pas étouffe-chrétien pour un sou.

Boulangerie Himschoot
📍 Adresse : Groentenmarkt 1, 9000 Gand
🕑 Horaires : ouvert tous les jours de 8h à 18h30
💻 Site internet : Bakkerij Himschoot

 

 

Visiter Gand en flânant sur les quais de Korenlei et de Graslei

 

Impossible de visiter Gand sans passer par Korenlei et Graslei, les quais jumeaux du centre historique. Séparés par la Lys, le Korenlei (Quai aux Blés en français) fait face au Graslei (Quai aux Herbes). Les deux quais ont depuis toujours une importance stratégique pour Gand : au Moyen-Age, tous les bateaux de pêche de Flandre transitent par ces quais, contribuant ainsi à la prospérité économique de la ville flamande. De nos jours, c’est à Graslei et Korenlei que locaux et touristes se côtoient aux terrasses des restaurants ou flânent le long des quais en admirant les remarquables façades historiques. Bref, vous l’aurez compris Korenlei et Graslei sont à ne manquer sous aucun prétexte lors de votre visite de Gand.

 

 

 

Visiter Gand sous l’angle historique : le château des comtes de Flandre

 

Trônant fièrement sur la place Saint-Pharaïlde (Sint Veerleplein) où avaient lieu les exécutions sur le bûcher sous l’Inquisition, le château des comtes de Flandre (Gravensteen en flamand) possède une riche histoire. Le Gravensteen a été bâti entre 1180 et 1200 sur les ordres de Philippe d’Alsace alors comte de Flandre. Tour à tour forteresse militaire, siège de l’administration des comtes, puis complexe industriel au XIXème siècle, le château des comtes de Flandre échappe à la destruction avant d’être rénové et d’ouvrir ses portes au public en 1913. Le château des comtes de Flandre est aujourd’hui l’une des plus belles forteresses de Belgique. Les pièces à l’intérieur du Gravensteen sont vides pour la plupart mais la salle d’exposition sur les armes médiévales et celle dédiées aux instruments de torture valent le détour.

 

Gravensteen | Informations pratiques
📍 Adresse : Sint-Veerleplein 11, 9000 Gand
🕑 Horaires : ouvert tous les jours de 10h à 18 h du 1er avril au 31 octobre et de 9h à 17h du 1er novembre au 31 mars. Fermé le 1er janvier, les 24, 25 et 31 décembre.
💵 Tarif : 10€, réductions
💻 Site internet : Gravensteen

 

 

Visiter Gand en se baladant dans le Prinsenhof

 

Le Prinsenhof n’est pas à proprement parlé un quartier de Gand mais il en a tous les attributs. A seulement quelques dizaines de mètres du château des comtes de Flandre et de la frénésie caractéristique du centre historique de Gand, le Prinsenhof est un havre de paix fait de petites ruelles pavées et bordées de maisons à l’architecture typiquement flamande. Ce quartier résidentiel tient son nom du Prinsenhof, l’ancienne résidence des comtes de Flandre qui habitaient jusqu’alors au Gravensteen mais dont l’aménagement et la décoration ne correspondaient plus aux goûts de l’époque. Dans l’enceinte du Prisenhof naitra en 1500 l’un des plus illustres empereurs d’Europe, Charles Quint, dont nous avons visité la dernière demeure à Cuacos de Yuste en Espagne quelques mois plus tard. 

 

 

Trouver le squelette de la baleine dans la cathédrale Saint-Bavon

 

Lors de votre visite de Gand, vous pénétrerez sans doute dans la cathédrale Saint-Bavon (Sint-Baafsplein). Elle est connue pour abriter un chef d’oeuvre de la peinture primitive flamande : l’Adoration de l’Agneau Mystique (1432) des frères Van Eyck. Pour être honnêtes avec vous, nous n’avions jamais entendu parler de ce tableau à l’histoire tumultueuse avant de visiter Gand. L’accès à la peinture est payant et on a choisi de faire l’impasse sur cet incontournable car un tiers de l’oeuvre est en cours de restauration jusqu’en 2020… A la place, on s’est enfoncés dans la cathédrale pour débusquer le squelette suspendu d’une baleine échouée dans le port de Gand en 2015. La baleine a été placée là car elle renvoie au mythe de Jonas dans l’Ancien Testament.

 

 

 

Etre ébloui par la lumière de l’église Saint-Nicolas

 

L’église Saint-Nicolas est l’un des plus vieux bâtiments de Gand encore debout puisqu’elle a été construite entre le XIII ème et le XVème siècle. Elle doit son nom à Saint-Nicolas, protecteur des marchands et des marins, dont les membres constituaient une importante corporation à l’époque médiévale. Ce qui frappe quand on rentre dans l’église, c’est le puits de lumière qui inonde toute la nef et qui jaillit de la tour de la lanterne. Même si elle moins richement décorée que la cathédrale Saint-Bavon, elle mérite qu’on y jette d’un coup d’œil lors d’une visite de Gand d’autant plus qu’elle est située juste à côté du beffroi et du pont Saint-Michel.

 

 

Visiter Gand autrement : naviguer sur les canaux en bateau ou en kayak

 

Gand est réputée pour son magnifique centre historique et pour ses canaux alimentés par la rivière Lys (Leie en flamand). On peut les admirer en flânant le long des quais de Korenlei et de Graslei et en empruntant la multitude de ponts qui traversent la ville de part en part. Pour voir Gand d’une autre manière, il est possible de faire un tour en bateau ou à bord d’un kayak et de se laisser voguer sur les flots de la Lys. Pour une expérience plus authentique et moins impersonnelle, nous vous conseillons la location d’un kayak ou d’une vedette, plutôt que les tours en bateaux classiques. Néanmoins si vous avez pris la City Card Gent (voir nos conseils pratiques plus bas), sachez qu’une visite guidée de Gand en bateau classique est comprise dans le pass.

Visiter Gand en kayak ou en vedette | Informations pratiques
🚣 Location d’un kayak : Kajaks Korenlei. Pour un kayak double pendant 3 heures comptez 13€ par personne ou 16€ par personne pour le kayak simple.
🚤 Location d’une vedette : Minerva Boten. A partir de 55€ les deux heures de location pour une vedette 4 adultes/1 enfant

 

 

Partir sur les traces du street art de Gand

 

Gand est certes l’une des plus anciennes villes de Flandre mais elle n’est pas figée dans le temps. « Le coeur historique de la Flandre » comme on la surnomme parfois est l’un des hauts lieux du street art en Europe. Sa forte population estudiantine et le dynamisme culturel et artistique impulsés ces dernières années y sont sûrement pour quelque chose. La preuve en est avec le projet Sorry Not Sorry qui répertorie 85 fresques de street art dans Gand, un peu comme le Crystal Ship Festival d’Ostende. La majorité des fresques se situent dans le cœur historique et près de l’Université de Gand. La plus belle à nos yeux est celle des lapins géants de la rue Templehof dont l’auteur est Roa, un street artiste natif de Gand. Par son gigantisme et sa finesse d’exécution, elle nous a rappelés les incroyables fresques du quartier de Wynwood à Miami.

 

 

Visiter Gand en une journée : nos conseils pratiques

 

  • Se déplacer dans Gand : Gand n’est pas très étendue, alors le meilleur moyen de découvrir la ville est de le faire à pied ou en vélo.
  • Où manger à Gand ? Les restaurants sont très chers en Flandre, et Gand n’échappe pas à la règle. Si nous n’avez pas envie de débourser 20/25€ pour le déjeuner, vous pouvez tester les food trucks et autres friteries de Gand.
  • Comment se rendre à Gand ? Gand est reliée à la France par l’autoroute A22 et l’E17 (gratuite). Depuis Lille, il faut compter une heure de route. Le Thalys assure la liaison entre Paris et Gand en un peu plus de deux heures.
  • A quelle période visiter Gand ? Le climat en Belgique est tempéré océanique. La période idéale pour visiter Gand est donc le printemps et l’été.
  • La City Card Gent : Si vous avez décidé de rester plus d’une journée à Gand, pensez à acheter la City Card Gent, un pass de 48 ou 72 heures donnant accès à toutes les attractions de la ville. Plus d’infos sur Visit Gent.

 


Avez-vous déjà visité Gand ? Qu’en avez-vous pensé ? Faites le nous savoir en commentaires.

 

%d blogueurs aiment cette page :