Le Tour des Dents du Midi est l’un des treks les plus populaires du canton du Valais en Suisse. L’an passé, j’avais déjà eu la chance d’effcetuer une randonnée de plusieurs jours chez nos voisins helvètes, et plus précisément autour du massif des Diablerets dans le canton de Vaud voisin. Alors après cette première expérience concluante, j’ai eu envie de retenter l’aventure en compagnie de Xavier. Nous sommes donc partis en Suisse pour faire le Tour des Dents du Midi, à pied durant 5 jours.

 

Présentation du Tour des Dents du Midi

 

Dénommées ainsi en raison de leur apparence, les Dents du Midi forment un chaînon montagneux de 7 sommets oscillant entre 3114 mètres 3257 mètres. Il y a la cime de l’Est, la Forteresse, la Cathédrale, l’Éperon, la Dent Jaune, les Doigts et la Haute Cime, le plus haut sommet dont l’ascension peut se faire au cours de l’étape entre Susanfe et Salanfe. Les Dents du Midi sont situées dans le Chablais valaisan, à seulement quelques kilomètres de la frontière avec la Haute-Savoie. Long de 42 kilomètres, l’itinéraire en boucle peut se faire en 3 à 5 jours et vous fera découvrir des paysages caractéristiques de la moyenne montagne (forêt, alpages, lacs…), voire de haute montagne si vous souhaitez gravir la Haute Cime. Bien sûr la durée du trek peut être raccourcie mais dans ce cas-là il faudra se presser. Voilà pourquoi nous avons préféré prendre notre temps en effectuant le tour en 5 étapes et non pas 4 comme c’est le cas pour la plupart des randonneurs.

 

Tour des DentS du Midi – Jour 1 | Mex à Chindonne

 

 7,9kms    4h   +1784m / -294m

 

Après une bonne nuit reposante à l’auberge de l’Armailli de Mex, nous bouclons nos sacs et quittons nos hôtes pour rejoindre le sentier du Tour des Dents du Midi, à la sortie de Mex. Plusieurs trails sont indiqués sur les panneaux, l’un d’eux n’est pas très clair et nous induit en erreur, nous obligeant à faire demi-tour. Finalement au bout d’un quart d’heure on trouve le bon chemin et on peut enfin commencer le trek. Après une courte montée, nous nous enfonçons rapidement dans la forêt où diverses espèces de champignons pointent déjà le bout de leur nez en cette mi-septembre. Il faut dire que les conditions sont propices à la pousse car il a plu quelques heures auparavant rendant les ardoises sur lesquelles on évolue par moments très glissantes. La civilisation est déjà loin et on n’entend plus le bruit des travaux agricoles qui nous parvenaient au départ de la randonnée, quand au détour d’un virage on entrevoit deux chamois qui s’abreuvent sur les rives du torrent qui dévale de la montagne. A peine le temps de sortir les appareils photo qu’ils ont déjà déguerpis. Mais qu’importe, cette rencontre est de bonne augure pour la suite et on est pressés de monter en altitude pour en recroiser !

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Après plusieurs heures de marche au cœur de la forêt valaisanne, nous débouchons sur l’alpage du Fahy dominé par les cascades de l’arête des Trois Merles. On prend le temps d’admirer le paysage avant de repartir en direction des sous-bois qui longent le torrent du Cleusey jusqu’à atteindre la crête des Jeurs, un vaste pâturage qui offre de beaux points de vue sur la vallée du Léman au loin. Derrière nous, un brin caché dans les nuages apparaît la Tête de Chalin située en contrebas de la Cime de l’Est, la Dent du Midi la plus orientale. L’ascension de la Tête de Chalin fait partie des variantes possibles du Tour des Dents du Midi mais ça ne sera pas pour cette fois car il commence à se faire tard et nous avons hâte d’arriver à Chindonne où nous allons passer la nuit.

Encore deux bons kilomètres en forêt et voilà le grand chalet de Chindonne dans lequel on se hâte d’entrer et où l’on est chaleureusement reçus par Morgane et Edward, le jeune couple de gardiens. Le chalet est ultra cosy et décoré dans la plus pure tradition suisse avec une grande cheminée pour se réchauffer et rêvasser. Je sens que l’on va être bien ici ! Cerise sur le gâteau nous avons droit à notre propre chambre avec vue sur les montagnes, c’est digne d’un décor de carte postale. Le chalet est loin d’être rempli ce soir et pourtant on a passé une soirée mémorable en compagnie de Thomas et Xavier, deux autres randonneurs venus de France qui eux sont sur la fin du Tour. C’était bien sympa de pouvoir échanger et d’en apprendre davantage sur le métier de chasseur alpin qu’exerce Thomas. Et que dire du dîner divin préparé par Edward et de son poulet à la sauce barbecue dont nos papilles se souviennent encore ! Et comme le hasard fait bien les choses, il se trouve qu’Edward est originaire de Floride, du coup on ne s’est pas privés pour lui raconter notre road trip là-bas. C’est donc repus et heureux qu’on est allés se coucher à l’issue de cette première journée de trek pleine de promesses.

 

Tour des dents du midi

 

Dormir à l’auberge de Chindonne
🏨 L’auberge de Chindonne est ouverte de juin à octobre, des activités sont également proposées en hiver. Chindonne est accessible par la route depuis Monthey.
💵 Tarif : 35CHF pour la nuit en dortoir, 110CHF la chambre privée pour 2 personnes, formule demi-pension (repas du soir et petit-déjeuner) pour 35CHF. Panier pique-nique à 15CHF.
💻 Site internet : Auberge de Chindonne

 

 

Tour des Dents du Midi – Jour 2 | Chindonne à Anthème

 

  11,6kms     5h     +880m / -450m

 

Lors d’un trek, il est toujours préférable de partir de bonne heure pour arriver tôt au refuge suivant et ainsi reposer ses muscles plus longtemps. C’est un principe que l’on s’efforce d’appliquer mais ce matin on a vraiment du mal à sortir du lit tant il est confortable et douillet. Et puis on sait aussi que c’est la dernière fois que l’on va pouvoir prendre une douche chaude avant longtemps, alors on n’a aucune envie de partir de Chindonne. Fort heureusement on se remotive vite car la météo n’annonce pas de pluie et surtout ce deuxième jour du Tour des Dents du Midi est le plus facile en terme de difficulté : le dénivelé est progressif à la différence de la veille et seules 4 heures nous séparent d’Anthème notre objectif de la journée.

Tour des dents du midi

 

Comme prévu on débute cette étape en douceur avec une traversée des alpages de Valère et Valerette qui dominent toute la vallée et le lac du Léman qui se dessine dans la brume. Cette fois-ci le sentier est à découvert et malgré quelques passages en forêt, nous sommes contents de découvrir un autre type de relief. Le sentier à flanc de falaise finit par nous mener en contrebas du glacier suspendu de Chalin encaissé entre les deux Dents du Midi les plus orientales, avec d’un côté la Forteresse (3165m) et de l’autre la Cime de l’Est (3179m). Le temps est couvert du coup le contraste est encore plus saisissant entre la neige et la roche, une magnifique estampe en noir et blanc !

 

Tour des dents du midi

 

L’après-midi est déjà bien entamée quand il est temps de trouver un endroit pour pique-niquer. Gardé par les vaches, le cirque grandiose qui cache le lac de Soi mais dévoile plusieurs autres Dents sera l’emplacement parfait pour casser la croûte avec vue ! Les sandwiches avalés on reprend la marche sous les roches avant d’enchaîner un nouveau vallon au décor tout aussi splendide. Après quelques mètres, on distingue au fond du vallon une forme blanche et rouge posé au pied de cette paroi gigantesque semblable à un mur. C’est donc là que nous allons passer la nuit, à la cabane d’Anthème !

 

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Nous sommes enfin rendus à Anthème, dont la terrasse à la vue imprenable sur les Portes du Soleil est déjà bien remplie de randonneurs occupés à savourer leur bière. Ce soir la cabane affiche complet mais Pierre, le gardien du refuge est au courant de notre arrivée et nous a gardés deux places de choix, dans un coin tranquille du dortoir. Après une douche glacée mais salvatrice, nous profiterons d’un bon repas animé avant d’assister à ce qui fut notre plus beau coucher de soleil de ce Tour des Dents du Midi.

 

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Dormir à la cabane d’Anthème
🏨 La cabane d’Anthème est accessible à pied uniquement depuis Champéry, Chindonne ou Salanfe.
💵 Tarif : formule demi-pension (nuit en dortoir, repas du soir et petit-déjeuner) à 57CHF. Panier pique-nique à 14CHF.
💻 Site internet : Cabane d’Anthème

 

 

Tour des Dents du Midi – Jour 3 | Anthème à Susanfe

 

 9,1kms    5h     +792m / -744m

 

A l’aube de cette troisième étape du Tour des Dents du Midi, les températures se sont nettement rafraîchies. Sans doute en raison de l’altitude à laquelle on se trouve (2032m) et aussi parce qu’on va évoluer une bonne partie de la journée dans l’ombre des Dents. Et une fois n’est pas coutume, on est sur le sentier de bonne heure. Un passage réputé technique nous attend à la mi-parcours et nous souhaitons le franchir au plus vite… C’est donc équipés de nos doudounes et de nos gants que l’on se lance dans une descente à n’en plus finir qui va nous occuper deux bonnes heures et nous permettre d’enjamber la Passerelle Belle-Etoile (1478m). Au terme d’un dénivelé négatif de plus de 600 mètres, on arrive enfin en bas du cirque. En levant les yeux, on comprend que c’est dans la profonde entaille qui balafre la roche qu’il va falloir s’engouffrer pour franchir le fameux Pas d’Encel. En attendant nous traversons la jolie passerelle inaugurée en 2016 au dessus du torrent Saufla et ses mini cascades. Malgré le vertige de Xavier nous en profitons pour admirer ces murs de roche gigantesques qui ne sont pas sans nous rappeler l’immensité des parcs nationaux américains.

Tour des dents du midi

 

Très vite, le sentier remonte en lacets. On va devoir regrimper ce que l’on a descendu. C’est la dernière ligne droite avant le Pas d’Encel, ce fameux passage étroit qui va nous faire passer « derrière » la montagne et nous permettre de longer l’autre versant du massif des Dents du Midi. On continue donc de monter doucement mais sûrement en direction de la paroi au pied de laquelle on se trouvait quelques temps auparavant. Cette portion du trek m’évoque la dernière partie de la randonnée du lac de Sorapis dans les Dolomites quand on ne sait pas encore ce qui se cache au dernier tournant. Ce ne sera pas un lac c’est sûr mais j’ai hâte de voir à quoi ressemble ce Pas d’Encel dont on a tant entendu parler et qui nous fait un peu peur. Alors certes il y a bien des câbles pour faciliter la grimpe mais honnêtement comparé au Poteu des Etales du Tour du massif des Diablerets c’est plus impressionnant qu’autre chose même s’il faut rester bien concentré et regarder où l’on met les pieds !

 

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Une petite pause en haut du Pas d’Encel pour se remettre de nos émotions et c’est reparti pour 45 minutes de marche en direction de la cabane de Susanfe, plus connue sous le nom de « cabane du bonheur » pour les intimes. Et c’est vrai qu’elle porte bien son nom cette cabane. Ce soir-là, après avoir englouti l’excellent repas préparé avec amour, on a encore eu droit à un sublime coucher de soleil sur les sommets de plus de 3000 mètres entourant la cabane.

 

Tour des dents du midi

 

Dormir à la cabane de Susanfe
🏨 La cabane de Susanfe est accessible à pied uniquement depuis Champéry ou Salanfe.
💵 Tarif : formule demi-pension (nuit en dortoir, repas du soir et petit-déjeuner) à 65CHF. Panier pique-nique à 15CHF.
💻 Site internet : Cabane de Susanfe

 

 

Tour des Dents du Midi – Jour 4 | Susanfe à Salanfe

 

 7,2kms (11,2kms avec la Haute Cime)    4h (+3h avec la Haute Cime)    +400m / -550m (+1200m / -1345m avec la Haute Cime)

 

Sur le papier, la 4ème étape de ce trek semble la plus rapide et la plus facile, car il n’y a que 3 heures de marche entre la cabane de Susanfe et l’auberge de Salanfe où nous allons passer notre dernière nuit. Facile, enfin pas vraiment, car pour pimenter ce trek on a pour projet de tenter l’ascension de la Haute Cime, qui n’est rien de moins que la plus haute des 7 Dents du Midi (3257m). De son sommet, les plus aventureux sont parait-il récompensés par des vues à couper le souffle sur toutes les Alpes. La Haute Cime ne fait pas officiellement partie du Tour des Dents du Midi, elle est catégorisée comme haute montagne limite alpinisme, une discipline qu’on n’a jamais testée. Plusieurs personnes croisées sur le tour nous ont toutefois assuré que c’était simple même si on prend cette information avec des pincettes car on trouve déjà que les temps de marche annoncés sont sous-estimés…

Tour des dents du midi

 

Aujourd’hui la météo est toujours au beau fixe, les conditions s’annoncent donc idéales pour gravir la Haute Cime et c’est une chance. Car devinez quoi ? Quelques jours avant notre arrivée en Suisse, il a neigé sur le Tour des Dents du Midi rendant l’ascension de la Haute Cime très périlleuse sans l’équipement et l’expérience adéquates. Avant de partir on prend des forces à la cabane de Susanfe grâce au délicieux muesli bircher concocté par Fabienne et à son thé spécial randonneurs. Il nous faut moins d’une heure pour arriver au col de Susanfe (2494m), le point de départ de la Haute Cime. Le paysage lunaire est déjà spectaculaire, on distingue au loin le lac de Salanfe ainsi que plusieurs sommets à 4000 mètres dont le fameux Cervin.

 

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Du col de Susanfe à la Haute Cime il y a un peu plus de 700 mètres de dénivelé avec aux deux-tiers du parcours le col des Paresseux (3054m) à franchir. Le col constitue notre premier objectif puisqu’on pourrait y déposer nos gros sacs avant d’entreprendre la montée jusqu’à la Haute Cime. Depuis le col de Susanfe, aucun sentier officiel ne mène à la Haute Cime mais il nous suffit de suivre les traces laissées par les autres randonneurs pour progresser. Au fil de notre avancée sur le chemin caillouteux, la pente devient encore plus raide, les pierres se dérobent sous nos pieds, le poids des sacs manquent de nous faire tanguer mais on essaye tant bien que mal de continuer en se repérant avec les cairns. A un moment, on décide de faire une halte sur un rocher et d’évaluer la situation car l’ascension s’avère dangereuse. De jeunes randonneurs arrivent à notre hauteur, l’un d’eux est armé d’un piolet et de crampons. Ils sont équipés d’un petit sac à la journée et repartent chez eux le soir-même. On réalise qu’en fin de compte on est bien les seuls à grimper avec nos gros sacs à dos. Eux ont déjà atteint le sommet plusieurs fois alors on se dit qu’ils seront de bon conseil. On leur explique la situation, qu’on a très envie de continuer à monter car on se sent en pleine forme mais qu’en même temps avec le poids des sacs et l’absence de réel chemin ça devient compliqué. Et surtout que c’est la re-descente qui nous fait le plus peur. Au fond, notre décision est déjà prise et ils ne font que nous conforter dans notre choix, à savoir qu’il est plus prudent de renoncer. Le chemin est encore loin jusqu’au col des Paresseux et il ne va pas aller en s’arrangeant, bien au contraire nous disent-ils. C’est donc la mort dans l’âme qu’on fait demi-tour, en étant encore plus concentrés qu’à la montée.

 

Tour des dents du midi

 

Heureusement on ravale vite notre déception en descendant jusqu’à l’auberge de Salanfe qui borde le lac du même nom. Le cadre est là encore époustouflant et les paysages totalement différents de ceux rencontrés auparavant. Nous sommes heureux de passer notre dernière nuit dans ce beau décor qui nous offrira une fois de plus un coucher de soleil mémorable.

 

Tour des dents du midi

Dormir à l’auberge de Salanfe
🏨 L’auberge de Salanfe est ouverte du 1er week-end de juin à début octobre. Elle est accessible à pied depuis le Van-d’en Haut, Mex ou Susanfe.
💵 Tarif : formule demi-pension (nuit en dortoir, menu randonneur et petit-déjeuner) à 65CHF, nuit en chambre privée : 54 CHF par personne (demi-pension : 89CHF). Panier pique-nique à 15CHF.
💻 Site internet : Auberge de Salanfe

 

 

Tour des Dents du Midi – Jour 5 | Salanfe à Mex

 

 8,6kms    3h45     +337m / -1131m

 

Ce 5ème jour marque la dernière étape de notre Tour des Dents du Midi et le retour au village de Mex d’où nous sommes partis il y a presque une semaine. Dans quelques heures nous aurons bouclé notre trek et le retour à la civilisation est imminent. D’ici là, nous profitons d’un beau lever de soleil sur le lac de Salanfe avant de débuter cette ultime étape par une belle grimpette de 45 minutes jusqu’au col du Jorat (2323m). Il est encore tôt lorsqu’on arrive là-haut, le soleil éclaire peu à peu le lac en contrebas et les montagnes alentours. Seuls au sommet, on marque une pause face à ce décor magnifique tout en guettant le flanc de la montagne.

 

Tour des dents du midi

Tour des dents du midi

 

Des bouquetins ont en effet été aperçus dans les parages la veille mais hélas nous n’en verrons aucun. A la place, nous croisons les premiers trailers qui réalisent le Tour des Dents du Midi en sens inverse et doivent donc affronter les terribles lacets qui mènent au col du Jorat. Ces lacets représentent tout de même 1300 mètres de dénivelé. On est bien contents de ne pas être à leur place, même si on ne peut être qu’admiratifs de leur courage et de leur endurance ! Au début seuls 2-3 trailers ouvrent la marche mais bientôt ce sont des dizaines et des dizaines de coureurs qui défilent et qu’on se fait un devoir de saluer et d’encourager tout en amorçant notre descente vers Mex. Les virages sont serrés, les ampoules commencent à se réveiller et on fini par se demander quand est ce qu’on va enfin voir le bout de cette descente interminable. Après 5 heures de marche (la faute aux nombreux arrêts photos), nous retrouvons enfin le paisible village de Mex à l’heure du déjeuner. Mais notre séjour en Suisse n’en est pas pour autant fini comme nous allons vous le raconter prochainement.

 

 

 

_____________________________________

 

 

Nos conseils pour réussir votre Tour des Dents du Midi

 

A quelle période faire le Tour des Dents des Midi ?

 

En raison de la neige, les sentiers n’ouvrent généralement qu’à partir de la mi-juin, voire fin juin comme ce fut le cas cette année en 2019. Malgré cette ouverture tardive, il peut subsister de gros névés même en plein été. Le Tour des Dents du Midi ferme ses portes peu après l’arrivée de l’automne fin septembre / début octobre. Pour avoir réalisé le Tour à la mi-septembre, nous pensons que c’est une période idéale car on rencontre beaucoup moins de monde sur l’itinéraire qu’en juillet/août mais suffisamment pour alerter quelqu’un en cas de pépin. Autre avantage : les refuges ne sont pas tous remplis du coup les soirées sont plus intimistes et les nuits plus calmes. Quant aux températures, en journée il fait bon – ni trop chaud ni trop froid – bien qu’au petit matin il fasse frais.

 

Quel point de départ pour le Tour des Dents du Midi ?

 

Le départ du Tour des Dents du Midi peut se faire à partir de n’importe quel refuge, tous accessibles via des randonnées à la journée excepté la cabane de Susanfe. Pour l’atteindre, vous devrez forcément passer par le refuge de Bonavau depuis Champéry ou l’auberge de Salanfe qui est accessible de Van d’en Haut sur les hauteurs de Martigny. La plupart des trekkeurs partent de Champéry dont la localisation est un gros point fort pour les randonneurs venus de France puisque la ville est située à deux pas de la frontière. Notez toutefois que Champéry n’est pas sur l’itinéraire du Tour des Dents du Midi et qu’une marche d’approche de plus de 2 heures est nécessaire pour rejoindre le sentier. Le petit village de Mex en revanche, est lui situé sur le tracé du trek et a constitué notre point départ. L’inconvénient est qu’il n’y a pas de gare à Mex, la plus proche est située à Saint-Maurice. On peut arriver à Mex en taxi ou en car postal. Si c’était à refaire, nous ne changerions rien car on a trouvé ça extra de se retrouver directement sur le sentier et de s’élancer sans la foule.

 

Dans quel sens réaliser le Tour des Dents du Midi ?

 

Il n’y a pas de sens officiel, c’est-à dire que vous pouvez décider de faire le Tour dans le sens des aiguilles d’une montre ou non. En terme de temps de marche effective, cela revient au même : 16h45 sur 45 kilomètres de sentier. A la base, nous aurions dû effectuer le trek dans le sens des aiguilles d’une montre et donc partir de Mex en direction de Salanfe. Sauf que quelques jours avant le début du trek, on a appris que la cabane d’Anthème affichait complet le soir où nous devions y passer la nuit. Comme nous avions des impondérables niveau timing et qu’on ne pouvait pas décaler la date de départ, nous avons réalisé le Tour dans l’autre sens, toujours au départ de Mex mais en direction de Chindonne cette fois-ci. Au final, on est bien contents de ce changement de dernière minute, d’une part car les dénivelés sont moins élevés et d’autre part la beauté des paysages va crescendo dans ce sens, mais ceci reste un avis personnel bien sûr. D’un point de vue technique, le franchissement du Pas d’Encel est plus aisé à la montée qu’à la descente et ça n’est pas négligeable puisque c’est le passage le plus difficile du Tour (cotation T3).

 

Où dormir la veille du Tour des Dents du Midi ?

 

Avant le départ pour ces 5 jours de randonnée, nous avons passé la nuit à l’auberge de l’Armailli dans le village de Mex. Accueillis par Hervé et Margaret qui ont repris l’établissement en tout début d’année, nous avons eu le bonheur de disposer du grand dortoir pour nous tout seuls et de profiter d’une très bonne fondue valaisanne lors du dîner. Le lendemain matin, le petit-déjeuner de champion très copieux nous a calés jusqu’à 14 heures. Mention spéciale pour le flan maison d’Hervé, parfait pour attaquer la journée du bon pied !

 

 

Comment se rendre à Mex ?

 

Pour rejoindre Mex depuis la France, il existe trois options :

  • en train : TGV Lyria entre Paris Gare de Lyon et Genève ou Lausanne. Il faut ensuite prendre un train InterRegio pour Aigle et descendre en gare de Saint-Maurice. De là, le car postal 193 vous emmène directement à Mex en 26 minutes.
  • en avion : l’aéroport de Genève et de Bern sont à 1h35 de route de Mex, ceux de Zurich et Bâle-Muhlouse à 2h30.
  • en voiture : comptez 6 heures de route depuis Paris.

 

Tour des dents du midi

 


Cet article est le fruit d’une collaboration avec la Région Dents du Midi et l’Association du Tour des Dents du Midi. Nous remercions tous les prestataires qui nous ont reçus au cours de ce trek. Notre avis n’a aucunement été influencé, nous restons libres de nos propos. 

%d blogueurs aiment cette page :