Deprecated: Hook custom_css_loaded is deprecated since version jetpack-13.5! Use WordPress Custom CSS instead. Jetpack ne prend plus en charge le CSS personnalisé. Lisez la documentation WordPress.org pour savoir comment appliquer des styles personnalisés à votre site : https://wordpress.org/documentation/article/styles-overview/#applying-custom-css in /home/sima1355/public_html/wp-includes/functions.php on line 6078
Week-end à Caen — 10 endroits incontournables à découvrir
Vous êtes à la recherche d’une destination normande facilement accessible en transports en commun depuis Paris ? Caen est la ville idéale pour un week-end. A seulement 2 heures en train de la capitale, la ville natale de Guillaume le Conquérant est le compromis parfait pour une escapade axée sur l’histoire, le patrimoine et la nature. Cité médiévale d’importance majeure en Normandie en raison de son passé historique fort, Caen fêtera son millénaire en 2025. Souvent classée parmi les villes où il fait bon vivre en France, c’est aussi une destination pour se mettre au vert… ou plutôt à la mer qui n’est qu’à 20 minutes ! Dans cet article de blog voyage, nous vous proposons de découvrir Caen le temps d’un week-end en 10 incontournables.

Découverte du centre historique de Caen

Caen est une ville à taille humaine, dont les points d’intérêt sont proches les uns des autres, ce qui confère l’avantage de pouvoir tout faire à pied. Nous commençons notre city-break caennais par une balade dans le centre historique afin de prendre le pouls de la ville. Si les abords de la gare et la grande artère qui mènent au coeur de la ville rappellent que Caen a été reconstruite rapidement au sortir de la guerre, il reste de jolies rues piétonnes bordées de boutiques dans l’hyper-centre et d’adorables petits squares où il fait bon se poser aux beaux jours. De la place Saint-Sauveur à la place de la République, de beaux immeubles en pierre de taille feraient presque oublier que Caen a été en partie détruite lors de la Seconde Guerre mondiale. Dans un autre style, la maison des Quatrans où Orelsan a officié un temps comme serveur est une superbe maison à pans de bois datant de 1460 et demeurée intact. Pour boire un verre direction la rue Ecuyère et ses nombreux bars, repère des étudiants à la nuit tombée. Et pour manger un bout, rendez-vous dans le petit quartier du Vaugueux, le plus ancien de Caen qui a lui aussi survécu aux bombardements.

Balade sur le port de Caen

Poursuivons ce week-end à Caen par l’incontournable promenade sur l’agréable port de plaisance. C’est ici, sur le bassin Saint-Pierre, que démarre le canal de Caen à la mer qui relie la cité de Guillaume la Conquérant à Ouistreham. Si le temps le permet, profitez-en pour longer le canal à pied ou en vélo et découvrir le côté nature de Caen le temps d’un week-end. Comme la ville propose un système de location de vélos en libre-service, vous pourrez prendre un vélo au niveau de la borne du port de Caen directement. Sur les quais du bassin Saint-Pierre, vous trouverez quantité de bars et restaurants pour boire un coup en fin de journée ou vous restaurer face aux navires de plaisance. Le dimanche matin se tient le marché Saint-Pierre, le meilleur endroit pour faire le plein de produits gastronomiques normands.

whistler blackcomb canada

Le Château de Caen

En face du Vaugueux, le château de Caen construit vers 1060 par Guillaume le Conquérant, est un incontournable d’un week-end à Caen pour qui aime l’histoire et la culture. Autrefois résidence des ducs de Normandie et des rois d’Angleterre, et bien que sa structure ait été remaniée au fil des siècles, le château de Caen reste l’un des plus vastes d’Europe. Passez le pont-levis et pénétrez dans l’enceinte du château. Vous pourrez y découvrir d’ étonnantes et (quelques fois perturbantes) sculptures contemporaines qui habillent les vastes pelouses. De là, empruntez le chemin de ronde pour faire le tour des remparts et profiter d’une vue à 360° sur les différents quartiers de Caen. Une fois la balade achevée, il ne faut pas hésiter à pousser la porte du Musée de Normandie qui propose un panorama complet de la vie des Normands depuis la préhistoire. Si vous préférez les peintures anciennes, rendez vous au Musée des Beaux-Arts aux collections bien fournies.

On vous le disait plus haut, Caen est une ville proche de la nature et cela se ressent dans la politique de la ville puisque de gros efforts ont été entrepris pour développer les mobilités douces. En plus de la Vélomaritime et de la VéloFrancette, deux itinéraires cyclotouristes majeurs qui traversent Caen, des pistes cyclables et voies vertes permettent de rallier la mer depuis le centre-ville. Un système de location de vélos en libre-service a même été installé, bien pratique pour s’échapper à la mer sans avoir à prendre la voiture. Lors de notre week-end à Caen, on a donc loué des vélos pour parcourir l’ancien chemin de halage qui part du centre et qui conduit tout droit à Ouistreham, à une quinzaine de kilomètres plus au nord. La première partie de l’itinéraire est la portion la plus intéressante car elle concentre la plupart des points d’intérêt : le château de Bénouville et sa belle architecture néo-classique, le café Gondrée (première maison libérée suite au Débarquement) et le mythique Pegasus Bridge dont le nom vient de l’opération militaire qui permis aux parachutistes britanniques de délivrer Caen.

Le jardin des plantes de Caen

Le jardin des plantes fait partie des incontournables à voir lors d’un week-end à Caen. Véritable poumon vert en plein coeur de la ville, le jardin botanique se trouve à 10 minutes à pied du château. Créé en 1689 par un professeur de médecine passionné de plantes, et ouvert au public après la Révolution française en 1804, cet endroit bucolique est l’un des plus vieux jardins botaniques de France. Près de 8000 espèces végétales dont de nombreuses essences normandes cohabitent sur plus de 5000 mètres carré. On trouve également une orangerie ainsi que des serres exotiques accessibles quelques heures par jour seulement. Après avoir préparé notre visite en amont, nous étions donc bien contents de pouvoir entrer dans les serres. En effet, nous n’avons pas eu cette chance dans le Cotentin lorsque nous avons voulu visiter la serre à rotonde dans le parc du château des Ravalet qui était fermé le jour de notre passage. Quand le temps est maussade à Caen, il fait bon s’y rendre pour se réchauffer au milieu des plantes tropicales. L’été en revanche, la moiteur y est étouffante mais malgré tout les serres méritent la visite pour le dépaysement qu’elles procurent. A la belle saison, le jardin des plantes se prête aussi très bien à un pique-nique improvisé sur un banc, à l’ombre des palmiers.

L’Abbaye aux Dames

La région Normandie a depuis quelques années élue domicile au sein de ces bâtiments. Des événements sont parfois organisés dans son vaste parc de 6 hectares qui abrite un magnifique cèdre du Liban. Son promontoire offre un joli point de vue sur toute la ville de Caen.
Autre monument incontournable de Caen à voir lors d’un week-end normand : l’Abbaye aux Dames. Elle a été fondée par Guillaume le Conquérant à la même époque que l’Abbaye aux Hommes pour apaiser le pape qui n’approuvait pas son union avec Mathilde de Flandre, sa cousine. Mathilde est enterrée dans la petite église abbatiale de la Trinité, située à l’arrière de l’imposant ensemble architectural.

L’Abbaye aux Hommes

 
 
Lors de votre week-end à Caen, vous ne pourrez pas passer à côté de la belle Abbaye aux Hommes. Cet édifice monumental fondé par Guillaume le Conquérant vers 1060 est composé de plusieurs bâtiments et on peut dire qu’il en impose par ses dimensions ! Le plus spectaculaire d’entre eux est sans doute l’église Saint-Étienne au sein de laquelle un tombeau renferme les reliques du fémur du plus célèbre Normand. Quant à l’intérieur de l’abbaye, aujourd’hui siège de la mairie de Caen, elle abrite de nombreuses pièces accessibles à la visite dont une dédiée à des expositions temporaires. Avant de partir, n’oubliez pas de pénétrer dans le somptueux cloitre servant d’écrin à un ravissant jardin à la française.

Plonger dans la Seconde Guerre mondiale au Mémorial de Caen

Bien que fortement endommagé par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, Caen a su se relever pour devenir un des hauts lieux du tourisme mémoriel en Normandie. Si nous n’avions pas réellement d’images en tête de Caen avant d’y passer un week-end, nous savions que le Mémorial était indissociable de la Ville aux cent clochers. Avant de partir à la découverte des plages du Débarquement, il nous semblait essentiel de visiter le Mémorial de Caen et de l’inclure dans nos incontournables pour un week-end caennais. Situé un peu en retrait du centre-ville, le « musée pour la Paix » est, comme un symbole, édifié sur l’ancien bunker du général Richter. Aménagé dans un bâtiment moderne, le mémorial renferme plus de 8000 objets (affiches, livres, effets personnels…) et plus de 100 000 documents relatifs à la Seconde Guerre mondiale, exposés dans 4 espaces permanents et une exposition temporaire. Lors de notre visite, nous avons été vraiment marqués par les espaces « Guerre mondiale, Guerre totale » et « Le Débarquement et la Bataille de Normandie » qui retracent ces événements à travers des photos et des films de grande qualité. Que vous soyez un néophyte ou un passionné d’histoire, vous ne pourrez qu’être happé par la scénographie grandiose et la pédagogie déployée pour rendre accessible ces pages sombres de notre histoire aux enfants.

Pensez à réserver vos billets en amont de votre visite car en plus des scolaires et des groupes, le Mémorial de Caen est très fréquenté toute l’année.

Le parc de la Colline aux Oiseaux

Non loin du Mémorial, le parc de la colline aux oiseaux est un autre lieu où il fait bon se promener lors d’un week-end à Caen. Ce vaste parc floral aménagé sur une ancienne décharge est divisé en plusieurs zones. En plus des classiques espaces paysagers, on y trouve une roseraie, un labyrinthe, des parcs de jeux enfants et… une ferme normande ! Après avoir monté les marches qui mènent en haut du parc, nous avons été surpris de croiser des vaches, poules, moutons du Cotentin, cochons de Bayeux, brebis, chèvres et lapins. Tous ces animaux sont de race normande, dont certaines ont frôlé l’extinction. On a vraiment apprécié cette belle initiative qui consiste à mettre en valeur ces espèces endémiques (qu’on ne trouve qu’en Normandie). La meilleure saison pour flâner dans le parc de la Colline aux oiseaux est le printemps. A cette période, les essences de la roseraie commencent à fleurir et les femelles viennent de mettre bas. Avec un peu de chance, vous pourrez peut-être voir des bébés âgés de quelques jours. 

Balade à vélo le long de la voie verte jusqu’à Ouistreham

On vous le disait plus haut, Caen est une ville proche de la nature et cela se ressent dans la politique de la ville puisque de gros efforts ont été entrepris pour développer les mobilités douces. En plus de la Vélomaritime et de la VéloFrancette, deux itinéraires cyclotouristes majeurs qui traversent Caen, des pistes cyclables et voies vertes permettent de rallier la mer depuis le centre-ville. Un système de location de vélos en libre-service a même été installé, bien pratique pour s’échapper à la mer sans avoir à prendre la voiture. Lors de notre week-end à Caen, on a donc loué des vélos pour parcourir l’ancien chemin de halage qui part du centre et qui conduit tout droit à Ouistreham, à une quinzaine de kilomètres plus au nord. La première partie de l’itinéraire est la portion la plus intéressante car elle concentre la plupart des points d’intérêt : le château de Bénouville et sa belle architecture néo-classique, le café Gondrée (première maison libérée suite au Débarquement) et le mythique Pegasus Bridge dont le nom vient de l’opération militaire qui permis aux parachutistes britanniques de délivrer Caen.

 

Déconnexion en baie de Sallenelles

La baie de Sallenelles est un endroit à part dans le Calvados, qu’il faut absolument découvrir si vous venez passer un week-end à Caen. A l’embouchure de l’Orne, la baie de Sallenelles abrite deux réserves naturelles protégées situées de part et d’autre du fleuve. Il y a tout d’abord la réserve ornithologique du Gros Blanc, sur la commune de Merville-Franceville, à l’est de l’Orne. En face, la pointe du Siège et son cordon dunaire appartiennent à la ville de Ouistreham. Ces deux espaces sont un véritable havre de paix pour les oiseaux migrateurs qui viennent s’y reposer avant de poursuivre leur périple plus au sud. Par la richesse de sa faune et par ses paysages sauvages composés de dunes, vasières, marais, plages, la baie de Sallenelles évoque la baie de Somme. Comme sa cousine, la réserve du Gros Blanc dévoile la beauté de ses paysages à pied. Pour en savoir plus sur cet environnement sauvage préservé, vous pouvez visiter la maison de la nature et de l’estuaire à Sallenelles avant d’entreprendre la boucle de 3 kilomètres qui en fait le tour. Côté Pointe du Siège, c’est du haut de l’observatoire aménagé à quelques centaines de mètres de marche du parking, que vous bénéficierez d’une vue panoramique sur toute la baie et le phare de Ouistreham. Le coucher du soleil est le moment idéal pour profiter de ce décor de carte postale et de ses airs de bout du monde.

Nous espérons que cet article vous aura permis de découvrir Caen sous toutes ses coutures. N’hésitez pas à nous dire dans les commentaires si vous avez déjà visité Caen le temps d’un week-end et quels sont vos endroits préférés !