Destination longtemps confidentielle, les Dolomites ont le vent en poupe ces derniers temps. De manière paradoxale, on trouve encore peu d’informations sur cette région mythique du nord de l’Italie… Après un premier article consacré à notre road trip dans les Dolomites, on s’est donc dit qu’un mini-guide pratique pourrait vous être utile pour préparer votre voyage dans le Sud Tyrol. Alors, quand et comment y aller, quel itinéraire emprunter, où se loger ? On vous explique tout !

  • Quand partir dans les Dolomites ?
  • Comment se rendre dans les Dolomites ?
  • Où dormir lors d’un road trip dans les Dolomites ?
  • Que faire dans les Dolomites ?
  • L’itinéraire de notre road trip dans les Dolomites
  • Budget pour un road trip dans les Dolomites
  • Préparer son road trip dans les Dolomites : cartes et guides

 

Quand partir dans les Dolomites ?

 

La meilleure période de l’année pour visiter les Dolomites s’étend de mai à septembre. En plein été, les températures avoisinent les 25°C mais il n’est pas rare qu’il pleuve en fin de journée. Le mois d’août reçoit le plus grand nombre de visiteurs et le prix des hébergements et de certaines activités (par exemple les remontées mécaniques) augmentent. C’est donc le mois de l’année à éviter… De notre côté, nous sommes partis la dernière semaine de juin et n’avons croisé que peu de monde sur les sentiers de randonnée. En revanche, dans des lieux populaires comme le Lago di Braies ou l’église de Santa Maddalena, on a vu plus de personnes mais rien de bien méchant. Pour éviter la foule, comme partout ailleurs l’astuce consiste à se lever (très) tôt : nous étions seuls au Lago di Carezza en étant sur place peu avant 7 heures ou en démarrant la randonnée des Tre Cime di Laveredo à 4h45.

On peut aussi venir dans les Dolomites hors saison pour profiter des magnifiques couleurs d’automne ou bien encore skier dans les stations du Sud Tyrol et faire des raquettes en hiver

visiter-dolomites

Comment se rendre dans les Dolomites ?

 

Il existe plusieurs options pour se rendre dans les Dolomites depuis la France :

  • En avion : les principaux aéroports sont Milan, Venise, Bologne, Innsbruck (Autriche) et Munich (Allemagne).
  • En train : il est possible de rejoindre le nord de l’Italie par le train mais c’est long car aucun train n’est direct. En TGV, le trajet entre Paris et Milan dure 7h58. Toujours depuis Paris, Thello dessert Milan et Venise par un train de nuit. Il faut compter 10h50 pour rejoindre Milan et 14h25 pour Venise. Enfin, les sudistes ne sont pas oubliés puisque Thello assure la liaison entre Marseille et Milan en 7h20.
  • En voiture : dernière solution, faire la route depuis la France. Attention toutefois au prix des péages autoroutiers et aux vignettes annuelles obligatoires pour emprunter les autoroutes suisses et autrichiennes.

Pour aller dans les Dolomites, nous avons choisi le combo avion + location de voiture. Nous avons atterri à l’aéroport de Milan Malpensa mais si c’était à refaire, on privilégierait l’aéroport de Venise car il y a près d’une heure de route en moins pour atteindre Bolzano, la porte d’entrée des Dolomites. On aurait aussi dépensé un petit moins en essence et en péages, un détail à ne pas négliger quand on sait que le prix de l’essence en Italie est l’un des plus élevés d’Europe (1,50€ du litre en moyenne)…

Au niveau de la location du véhicule, nous sommes passés par le comparateur Carigami pour trouver la meilleure offre. On voulait une voiture spacieuse de type break afin de transporter le matériel de camping mais aussi pouvoir dormir dedans en cas de grand froid. L’offre devait également inclure l’assurance sans franchise. Notre choix s’est finalement porté sur le modèle Tipo SW de chez Fiat et loué via Hertz. Nous en avons eu pour 309€ et je pense qu’on a eu un bon prix. En règle générale, les tarifs des grandes compagnies sont supérieurs à ceux des agences low cost mais nous n’avons pas voulu prendre le risque de nous faire arnaquer par des loueurs peu scrupuleux. Il n’y a qu’à lire les avis sur les loueurs à l’aéroport de Milan pour comprendre que c’est monnaie courante…

Circuler dans les grandes villes | Les Zones à Trafic Limité
🚩 Si vous décidez de visiter les grandes villes, un conseil : évitez soigneusement d’aller dans le centre historique avec votre voiture et préférez les transports en commun. En effet, de nombreuses municipalités ont mis en place des restrictions de circulation qui s’appliquent à tous les véhicules non autorisés en centre-ville. En clair, dès qu’un véhicule non enregistré franchit la ZTL (Zone à Trafic Limité) pendant les heures réglementaires, sa plaque d’immatriculation est flashée à l’entrée et à la sortie de la ZTL. Une belle amende (généralement 200€) est ensuite envoyée au loueur ou au propriétaire du véhicule.

💻 Le site Accessibilità Centri Storici répertorie toutes les villes possédant une ZTL.

 

Où dormir lors d’un road trip dans les Dolomites ?

 

Entre les hôtels de luxe, les petites auberges, les campings et les refuges de montagne, le choix est vaste pour se loger dans les Dolomites !

Afin d’économiser sur ce qui représente souvent le plus gros poste de dépense d’un voyage (en dehors du transport), nous avons alterné nuits en camping et camping sauvage. Quelque fois, il nous est arrivés de passer la nuit dans la voiture lorsqu’il faisait trop froid ou quand on ne pouvait pas planter la tente, comme au refuge d’Auronzo par exemple. La plupart du temps, nous avons utilisé l’application Park4Night pour trouver un spot pour la nuit. Si vous ne souhaitez pas dépenser trop d’argent pour vous loger mais que vous n’êtes pas tentés par le camping sauvage, dormir dans un « vrai » camping est le meilleur compromis. On en trouve un peu partout dans les Dolomites pour des tarifs allant de 20 à 60€ la nuit.

>> Trouver un camping dans les Dolomites

Si vous ne savez pas où loger, établir votre camp de base à Cortina d’Ampezzo vous permettra de vadrouiller autour des principaux points d’intérêt sans trop rouler. 

Notre sélection de bonnes adresses à Cortina :

  • Petit budget : Hotel Meuble Oasi. Situé en plein centre de Cortina, cet établissement est certainement l’un des meilleurs rapport qualité prix des Dolomites ! Près des commerces, restaurants et arrêts de bus, Il se trouve à 300 mètres de l’église Santa Maria delle Grazie (idéal donc pour voir être à l’heure lors de votre visite de La Cène) et à moins de 15 minutes à pied du centre ville. Certaines chambres peuvent acLes chambres sont spacieuses et donnent sur la basilique Sant’Ambrogio. Possibilité de louer des vélos et de réserver des visites guidées auprès de la réception → Voir l’hôtel et les disponibilités !
  • Budget moyen : Moscova Luxury B&B. Situé dans un quartier calme à 15 minutes à pied de tous les points d’intérêt, le Moscova Luxury B&B est un concept d’appart-hôtel offrant de belles prestations. Les appartements sont très grands et la décoration chic et de bon goût. Le coin cuisine est rempli de snacks et vous trouverez sur place des cartes et des recommandations de restaurants. Bonus : une place de parking gratuite vous est réservée, un vrai plus si vous venez à Milan en voiture !  → Voir l’hôtel et ses disponibilités !
  • Pour se faire plaisir : The Square Milano Duomo. Cet hôtel design situé en plein coeur de Milan propose tout ce que l’on peut attendre d’un établissement 4 étoiles : des chambres immenses, un personnel aux petits soins, un petit-déjeuner buffet très qualitatif, un parking privé, la possibilité d’un départ tardif jusqu’à 14h. En soirée, le rooftop est l’endroit parfait pour siroter un cocktail → Voir l’hôtel et les disponibilités !

→ Voir les meilleures offres d’hébergements à Cortina ici !

Enfin on peut vous conseiller de passer la nuit à proximité des Tre Cime pour pouvoir entamer la randonnée tôt le matin et éviter la foule. Il y a par exemple le chalet situé en face du lac d’Antorno qui vous évitera les 40 minutes de trajet entre Cortina d’Ampezzo et les Tre Cime. Sur le même principe, Seceda étant à plus d’1h40 de route de Cortina, le mieux est de loger à Ortisei si vous comptez prendre le téléphérique qui mène à Seceda.

 

Que faire dans les Dolomites ?

 

Randonner bien sûr, soit à la journée ou bien en itinérance sur plusieurs jours. Mais il existe un tas d’autres options pour découvrir les Dolomites et le Sud Tyrol autrement que par la marche :

  • Prendre le télécabine qui mène de Falzarego à Lagazuoi et profiter d’un panorama exceptionnel sur les Dolomites
  • Faire un tour en barque sur le Lago di Braies ou un tour de pédalo sur le Lago di Misurina
  • Rendre visite à Ötzi, l’homme des glaces retrouvé en 1991 dans le Val de Senales, au musée archéologique du Haut-Adige de Bolzano
  • Visiter l’un des 6 musées MMM (Messner Mountain Museum)
  • Rouler jusqu’au Lago di Resia pour voir le clocher immergé de l’église de Graun
  • Faire de la via ferrata sur les plus beaux massifs des Dolomites et voir les Tre Cime de très près
  • Descendre la rivière Noce en rafting dans le Val di Sole (entre Bolzano et Trente)

visiter-dolomites

 

L’itinéraire de notre road trip dans les Dolomites

 

Notre road trip dans les Dolomites a consisté en une boucle de 10 jours au départ de Milan. Les propositions d’itinéraire que nous avons trouvées en préparant notre road trip ne nous convenant pas, on a tracé notre propre circuit en listant les lieux et randonnées que l’on désirait faire en nous appuyant sur les cartes de la région. Notre credo était de bien profiter et non pas de voir un maximum de choses en un minimum de temps. Une fois sur place, on a finalement adapté notre itinéraire au jour le jour. Il est donc loin d’être parfait et pas toujours très logique mais il peut vous donner des idées pour préparer votre road trip dans les Dolomites à votre tour :

J1 : arrivée à Milan en début de soirée
J2 : Bergame
J3 : Lago di Carezza / Canazei / Lago di Fedaia / Cinque Torri
J4 : Lago di Sorapis
J5 : Lago di Limides et Anello dell’Averau (passo de Falzarego)
J6 : Misurina / Lago di Landro / Lago di Braies / arrivée au refuge d’Auronzo (Tre Cime)
J7 : Tre Cime
J8 : Seceda
J9 : Santa Maddalena / Val di Funes
J10 : Renon / route et départ de Milan

visiter-dolomites

 

Budget pour un road trip dans les Dolomites

 

Pour un road trip de 10 jours dans les Dolomites similaire au nôtre avec une journée de visite à Bergame, il faut compter 1300€ à deux environ, soit 650€ par personne. Comme nous n’avons dormi qu’une seule nuit à l’hôtel et le reste du temps en camping, notre budget logement a été considérablement réduit.

  • Billets d’avion : 300€ pour deux en partant sur Easyjet (avec supplément bagages en soute)
  • Hébergement :  230€ (dont une nuit d’hôtel à Milan)
  • Location de voiture : 309€
  • Essence et péages : 195€
  • Nourriture : 200€
  • Activités : 60€

 

Préparer son road trip dans les Dolomites : cartes et guides

 

En préparant notre voyage, nous nous sommes vite aperçus qu’il y avait peu d’informations en français sur cette partie du nord de l’Italie et que c’était encore pire au niveau des livres de voyage. L’unique guide francophone ayant consacré un long pan aux Dolomites est le Guide Vert sur l’Italie du nord des éditions Michelin. Du côté des autres grands éditeurs, il n’y a rien d’intéressant sur le Sud Tyrol en dehors de quelques généralités… En revanche, si vous maîtrisez l’italien, nous vous recommandons le Lonely Planet italien entièrement dédié aux Dolomites. En ce qui concerne la randonnée, le livre Shorter walks in the Dolomites (en anglais) détaille 50 itinéraires réalisables à la journée suivant la durée et le niveau de difficulté. Walking in the Dolomites s’adresse lui aux trekkeurs avec 25 propositions de randonnées sur 2 ou 3 jours.

Combinée à Google Maps, la carte IGN du Trentin, Haut-Adige, Dolomites nous a été bien utile lors de la planification de notre road trip pour repérer et visualiser les différents points d’intérêt que l’on souhaitait voir.

Enfin, on s’est aidés des sites de l’office de tourisme Süd Tirol et Dolomiti pour préparer nos excursions et randonnées dans les Dolomites.

visiter-dolomites

On vous souhaite de vivre un beau road trip dans cette magnifique région ! N’hésitez pas à nous laisser un petit commentaire si vous avez des questions.


Un grand merci à Carigami qui nous a accompagnés sur ce voyage dans les Dolomites.

%d blogueurs aiment cette page :