Merveille géologique, le parc national de Bryce Canyon et ses étranges formations rocheuses sont une étape incontournable d’un road trip dans l’ouest américain. Situé dans le sud de l’Utah, Bryce Canyon est un parc unique en son genre abritant des milliers de « hoodoos », des cheminées de fée délicatement sculptées par les éléments naturels (le sable, le vent et la pluie) au fil des millénaires. Nichés au creux d’un vaste amphithéâtre naturel, les hoodoos aux formes coniques revêtent des teintes envoûtantes allant de l’ocre au rouge en fonction de l’heure de la journée. De par ses paysages spectaculaires, Bryce Canyon est l’un de nos plus beaux souvenirs de voyage dans le Wild West. Alors que faire et que voir à Bryce Canyon ? Suivez le guide, on vous dit tout ce qu’il faut savoir pour bien visiter le parc aux milliers de hoodoos.

Visiter Bryce Canyon : que faire et que voir ?

Le parc national de Bryce Canyon est l’un des plus petits parcs de l’ouest américain mais aussi l’un des plus accessibles car ici nul besoin de marcher des heures pour en prendre plein la vue. Alors que faire à Bryce Canyon ?

  • Se rendre au Visitor Center pour faire le plein d’informations sur le parc et les conditions météorologiques, ainsi que l’état des routes. Et bien sûr récupérer des cartes avec toutes les idées de balades.
  • Suivre la route panoramique longue de 18 kms qui traverse le parc du nord au sud (Rim Road Scenic Drive) et s’arrêter aux plus beaux points de vue. D’avril à octobre, il est recommander de laisser sa voiture près du Visitor Center et d’emprunter les navettes (gratuites) du parc afin de limiter les embouteillages et la pollution.
  • Randonner dans le parc : assurément la meilleure façon de profiter du parc et de voir les hoodoos de près. De la balade de 30 minutes à la journée, il y en a pour tous les goûts et tous les niveaux. Le parc offre également la possibilité de découvrir l’amphithéâtre à dos de cheval.
  • En hiver, explorer Bryce Canyon en raquettes ou à skis. Nécessairement réservé aux budgets conséquents puisque la seule option – ou presque – pour dormir dans le parc est de dormir une nuit en lodge (environ 200$). Les campings sont toujours ouverts mais il faudra avoir une solide expérience du camping en conditions extrêmes car les températures sont très basses en hiver dans le parc, alors on vous laisse imaginer la nuit…

Afin de préparer votre visite de Bryce Canyon, vous pouvez télécharger la carte du parc et le guide de Bryce Canyon en français édités par le National Park Service, l’organisme chargé de la gestion des parcs nationaux aux USA.

Comment se rendre à Bryce Canyon National Park ?

Le parc national de Bryce Canyon est situé à 4 heures de route au sud de Salt Lake City et est facilement accessible depuis l’Interstate 15, l’autoroute qui relie la capitale des Mormons à Las Vegas et Los Angeles. C’est l’option la plus rapide pour atteindre le parc par le versant ouest et certainement celle que vous privilégierez si vous débutez votre road trip à Los Angeles ou San Francisco. Cependant, il existe une autre route permettant de rallier Bryce Canyon par l’est au départ du parc national de Capitol Reef via la Scenic Byway 12 ou Utah State Route 12, l’une des plus belles routes des Etats-Unis.

A partir de Capitol Reef, il faut compter 2h30 de route pour rejoindre Bryce Canyon, mais quelques heures de plus si comme nous vous faites des pauses pour découvrir les State Parks et autres monuments nationaux placés le long de la Scenic Byway 12, comme Escalante Petrified Forest State Park, Kodachrome Basin SP et Grand Staircase-Escalante National Monument. Pour finir, sachez que Bryce Canyon n’est qu’à 1h20 d’un autre parc national majeur de l’Utah : Zion.

Le tarif d’entrée pour Bryce Canyon est de 30$ par véhicule. Il est valable 7 jours. Le Pass America The Beautiful est accepté et vous donne accès à tous les parcs nationaux du pays pendant un an moyennant 80$ par véhicule. Indispensable si vous avez prévu de visiter plusieurs parcs puisqu’il est rentabilisé dès le 4ème parc.

Où dormir dans le parc national de Bryce Canyon ?

Il existe deux possibilités pour dormir à Bryce Canyon : passer la nuit dans le seul hébergement « en dur » du parc, The Lodge at Bryce Canyon, ou bien camper. En fonction de votre budget et de vos préférences, vous pourrez donc dormir dans une cabine (un lodge) disposant de tout le confort moderne ou planter votre tente dans l’un des deux campings du parc.

En tant qu’amoureux de la nature et déjà familiers du concept, nous avons logiquement opté pour la seconde option en dormant au North Campground, le camping situé à proximité du General Store (la supérette du parc). Le North Campground possède 86 emplacements pour les tentes et les camping-cars, et son accès repose sur le principe du « premier arrivé, premier servi » (prévoir d’arriver en fin de matinée/ début d’après-midi pour être certain d’avoir une place). Le Sunset Campground, l’autre camping du parc, dispose quant à lui de 100 parcelles dont seulement 20 peuvent être réservées jusqu’à 6 mois à l’avance. Le tarif pour les deux campings est de 20$ par tente et par nuitée. Vous trouverez toutes les informations sur les campings et le système de réservation sur le site officiel de Bryce Canyon.

Qu’il s’agisse du lodge ou des campings, tous sont localisés à seulement quelques dizaines de mètres de deux des plus beaux points de vue du parc, Sunrise Point et Sunset Point. Parfait pour assister au lever ou au coucher du soleil sur les hoodoos de l’amphithéâtre de Bryce ! Sur les conseils d’une ranger, c’est à Bryce Point que nous avons admiré le lever de soleil sur le parc. On a du se réveiller aux aurores et prendre la voiture pour rejoindre le point de vue, mais ça en valait clairement la peine, vous ne trouvez pas ?

Si le camping ne vous dit rien mais que le lodge est complet, vous pouvez tenter votre chance dans l’un des motels situés aux abords du parc, à Bryce Canyon City à 5 kms plus au nord. Réservation fortement conseillée.

Quand se rendre à Bryce Canyon et combien de temps y rester ?

Le parc national de Bryce Canyon est ouvert toute l’année. Sans surprise, c’est en été que le parc accueille le plus grand nombre de visiteurs, alors même que c’est durant les mois de juillet et d’août qu’il y fait le plus chaud. A cette période, il fait en moyenne 26°C (parfois plus de 30°C) et avec des températures aussi élevées, dormir en camping ne pose pas de problèmes. Cependant, il pleut abondamment et les sentiers peuvent alors être fermés pour prévenir les flash floods, ces inondations soudaines qui emportent tout sur leur passage. Si vous visitez Bryce Canyon en été, prévoyez d’emporter de l’eau en quantité suffisante lors de vos balades (minimum 2 litres par personne). N’oubliez pas non plus de vous munir d’un pull car il peut faire frisquet au petit matin.

L’intersaison (de mi-mai à fin juin et septembre) est la période idéale si vous voulez éviter la foule de touristes, et profiter d’un ensoleillement maximal dans le parc, les précipitations étant quasi nulles à cette époque de l’année. L’hiver est une période assez magique pour découvrir cette partie de l’Utah puisque les hoodoos se couvrent d’une fine pellicule de neige, ce qui rend les paysages féeriques. Les trails ne sont pas fermés au public, mais pour les emprunter il faudra se munir de chaussures waterproof, de crampons voire même de raquettes à neige. En revanche, camper à Bryce Canyon est déconseillé à moins de posséder le matériel adéquat et d’avoir une expérience préalable du camping en conditions extrêmes car il y fait très froid la nuit. Même si l’environnement du parc est aride et rocheux, il ne faut pas oublier qu’il est situé à plus de 2000 mètres d’altitude.

Concernant la durée de visite du parc, nous sommes arrivés en milieu d’après-midi à Bryce Canyon pour repartir le lendemain en fin de journée. Passer une nuit et une journée complètes dans le parc nous a permis d’effectuer plusieurs balades dans l’amphithéâtre et de suivre la route scénique pour faire des arrêts photos aux différents points de vue. Mais rien de vous empêche de rester plus longtemps si vous voulez explorer le parc plus en profondeur.

Navajo Loop et Queen’s Garden Trail : le trail à faire absolument

Comme de nombreux autres parcs nationaux américains, Bryce Canyon se prête bien à la randonnée. On en compte une bonne dizaine mais celle à ne pas rater est la boucle de Navajo Loop et Queen’s Garden Trail (le jardin de la reine). C’est sans doute la belle et la plus spectaculaire des balades du parc. Le trail combine deux sentiers et permet de descendre dans l’amphithéâtre de Bryce pour approcher les imposants hoodoos au plus près. Il démarre à Sunrise Point, sur la Rim de Bryce Canyon et offre une mise en bouche en douceur, le début du trail étant plat. Le panorama sur l’amphithéâtre est déjà à couper le souffle et les hoodoos semblent s’étendre à perte de vue jusqu’aux pins de la forêt de Dixie.

La descente dans le jardin de la reine (Queen’s Garden) se fait tranquillement sur le sentier qui longe les hoodoos. N’hésitez pas à marquer des arrêts et prendre le temps d’observer la diversité des formations rocheuses et leurs couleurs ambrées. En chemin, vous tomberez sur un ensemble dénommé Queen Victoria en hommage à la reine d’Angleterre, et qui avec un peu d’imagination fait penser à la reine chevauchant un animal. Moins d’une heure après être partis de Sunrise Point, on arrive à la jonction qui mène à Najavo Loop pour remonter vers la Rim tout en poursuivant la randonnée.

Après la promenade de santé de Queen’s Garden, les choses sérieuses commencent puisque la remontée dans l’amphithéâtre est en dénivelé positif. Le tracé en virages très serrés serpente entre les colonnes de hoodoos jusqu’à atteindre Wall Street, la partie la plus étroite de la rando. Wall Street fait référence aux buildings de Manhattan en raison des roches longilignes très rapprochées s’étirant vers le ciel. Arrivés sur la Rim, on peut observer l’uns des hoodoos les plus fameux du parc, Thor’s Hammer, la cheminée de fée dont la forme évoque l’arme fétiche du dieu nordique : un marteau. Au total, comptez environ 3 heures pour effectuer la boucle.

Rim Road Scenic Drive : les plus beaux points de vue en voiture

Pas le temps ou pas envie de marcher pour découvrir les hoodoos de Bryce Canyon ? Qu’à cela ne tienne : vous pouvez admirer de jolis points de vue sur l’amphithéâtre en empruntant la route panoramique qui traverse le parc du nord au sud (Bryce Canyon Scenic Drive). Pour profiter au mieux des paysages, nous vous conseillons de rouler en direction du sud du parc sans vous arrêter et de marquer les arrêts sur la route du retour uniquement. La raison est simple : les points de vue sont tous situés sur la rive ouest et vous n’aurez donc pas à couper la route pour vous garer aux parkings des points de vue.


Ainsi s’achève cet article consacré au parc national de Bryce Canyon, l’un des plus beaux de l’ouest américain, à nos yeux. Avez-vous déjà eu l’occasion de le visiter ? Faites nous part de votre avis en commentaires !

Découvrez les autres articles du blog voyage pour préparer vos vacances aux Etats-Unis :
Road trip en Californie : idée d’itinéraire sur 2 ou 3 semaines + nos conseils
Une journée à Santa Barbara : que voir, que faire ?
– Road trip en Floride : nos articles sur Miami et les Keys
– Visiter Seattle : que faire en faire en 2 ou 3 jours ?
Remplir sa demande d’ESTA en 10 questions

%d blogueurs aiment cette page :