Située en Californie, la réserve naturelle de Point Lobos fait partie des plus beaux spots de la Highway 1, cette route mythique qui relie Los Angeles à San Francisco par la côte sur près de 900 kilomètres. Le parc de Point Lobos est niché au nord de la Highway 1, à mi-chemin entre la très chic ville de Carmel et les falaises emblématiques de Big Sur. On y trouve des paysages sauvages d’une beauté brute caractéristiques de la côte centrale californienne. Point Lobos Natural State Reserve constitue un véritable paradis pour les amoureux de nature que nous sommes et reste encore aujourd’hui l’un de nos meilleurs souvenirs de notre road trip en Californie. A travers cet article, nous vous invitons à découvrir le « joyau de la couronne » des 278 State parks du Golden State.

Point Lobos, arrêt incontournable de la Highway 1

Initialement, Point Lobos n’était pas au programme de notre road trip en Californie. Nous pensions naïvement pouvoir profiter des panoramas sur le Pacifique en nous garant au bord de la route pour partir en quête des criques sauvages et observer la faune marine. Mais rapidement après avoir quitté Los Angeles pour remonter la côte jusqu’à San Francisco, on a compris que nos plans allaient tomber à l’eau puisque qu’en fait il y a très peu de points de vue aménagés le long de la Highway 1. Munis d’un plan détaillé de cette fameuse route et du Lonely Planet Northern California, on a donc dressé la liste des parcs où il serait possible de randonner et Point Lobos est apparu comme une évidence. Il réunissait tous nos critères : de beaux paysages, des sentiers de randonnée bien aménagés comme ils sont légion aux Etats-Unis, ainsi qu’une faune et flore facilement observables. Et puis surtout, à la différence de la 17-Mile Drive recommandé par tous les guides de voyage, à Point Lobos il n’y a pas de route goudronnée bâtie à flanc de falaise et qui serpente entre les villas de millionnaires et les golfs. Quitte à payer 10$, autant que l’argent serve à entretenir un parc géré par l’Etat de Californie et non à financer une route privée…

Visiter la Whalers Cabin pour comprendre l’histoire de Point Lobos

Comme à chaque fois que nous arrivons dans un parc aux Etats-Unis, nous nous dirigeons en premier lieu vers le Visitor Center pour y faire le plein d’informations. A Point Lobos, le Visitor Center se fond si bien dans le décor qu’on pourrait presque passer à côté sans y prêter attention. C’est entre les planches en bois d’une authentique cabane de pêcheurs chinois des années 1850 (Whalers Cabin) que sont entreposés des artefacts relatifs à l’histoire de Point Lobos, notamment son passé baleinier. Si Point Lobos est aujourd’hui une réserve protégée où les animaux vivent paisiblement, il n’en a pas toujours été ainsi. Point Lobos était en effet un haut lieu de la chasse à la baleine au XIXème siècle. Les cétacés étaient chassés pour leur huile avant que l’introduction de l’huile de kérosène ne conduise à la fin de cette pratique devenue trop coûteuse.

Le musée abrite également une petite collection d’objets de cinéma car les lieux ont plusieurs fois servi de décor pour des tournages de films. Sachez qu’un ranger est présent en permanence dans la cabane ou à proximité, aussi n’hésitez pas à le/la solliciter pour qu’il/elle réponde à vos questions et vous aiguille dans votre visite du parc. Lors de notre passage, nous avions par exemple demandé à la ranger où l’on pouvait observer des phoques ce jour-là et grâce à ses conseils nous en avons vu à différents endroits.

Pour en connaitre davantage sur la faune et la flore de Point Lobos, vous pouvez télécharger la brochure en français éditée par le parc.

Découvrir Point Lobos, entre randonnées faciles et panoramas sur le Pacifique

Le meilleur moyen de découvrir les paysages sauvages de Point Lobos est d’arpenter les nombreux sentiers qui jalonnent le parc. En l’espace d’une demi-journée, nous avons pu nous imprégner de la beauté des lieux et observer de nombreux animaux. Qui plus est, marcher le long du littoral et humer les embruns iodés du Pacifique produit un effet vivifiant sur l’organisme ! Voici donc une sélection des plus beaux points de vue et des balades à réaliser à Point Lobos :

  • Granite Point (2 km aller-retour / 1 heure) : au départ du Visitor Center, nous avons emprunté le sentier sur la droite qui longe d’abord Whalers Cove avant de s’enfoncer dans le nord de la réserve, l’un des endroits les moins fréquentés du parc. Sur l’un des rochers, nous avons eu le bonheur de voir notre premier phoque de la journée se prélasser au soleil, non loin de la petite crique de Pit Cove. Plus loin, un escalier mène jusqu’à une lande et à des rochers de granit d’où le nom de Granit Point.
  • Cypress Grove Trail (1,3 km aller-retour / 35 minutes) : depuis le parking de Sea Lion Point, un petit chemin alterne entre la garrigue côtière et la forêt de cyprès de Monterey, derniers représentants de leur espèce à l’état sauvage dans le monde avec ceux de Carmel Bay.
  • Sea Lion Point et Sand Hill Trail (1 km aller-retour / 30 minutes) : le spot pour observer des lions de mer de Californie. La partie basse du sentier était fermée le jour de notre passage, mais nous avons tout de même pu voir des phoques en contrebas.
  • Bird Island Trail (1,3 km aller-retour / 30 minutes) : dans la partie sud de la réserve, un sentier permet d’accéder aux plages de sable de Gibson Beach et China Cove. Du côté de Bird Island, on peut voir des centaines d’oiseaux nichés sur la falaise et des phoques se prélasser sur les rochers.

Plonger à Point Lobos

Les magnifiques paysages de Point Lobos ne s’arrêtent pas sur terre et le spectacle a aussi lieu quelques mètres en contrebas des sentiers côtiers, dans l’océan. Pour découvrir toutes les merveilles maritimes de la réserve dont la forêt de kelp (algues géantes très appréciée des loutres), il est possible de faire du paddle, du snorkeling et même de la plongée sous-marine. Infos et réservations sur le site de Point Lobos.

Visiter Point Lobos : en pratique

― Rejoindre Point Lobos

Comme mentionné plus haut, Point Lobos se situe le long de la célèbre Highway 1, à quelques kilomètres au sud de Carmel et Monterey. En général, on recommande d’effectuer le trajet de la Pacific Coast Highway dans le sens San Francisco – Los Angeles plutôt que l’inverse afin d’avoir une vue dégagée sur l’océan Pacifique. Notez que contrairement à ce que son nom laisse à penser la Highway 1 n’est pas une autoroute mais une deux fois deux voies. Mieux vaut alors avoir du temps devant soi car cette route est encombrée sur certains tronçons.

Point Lobos se trouve à 30 minutes de route de Big Sur et à 2 heures au sud de San Francisco. Bonne nouvelle si vous n’êtes pas véhiculés : un bus direct rallie Big Sur à Point Lobos en 36 minutes (télécharger le plan et les horaires du bus 22).  Même si le parc est relativement petit, les possibilités de balades sont nombreuses et il serait dommage de ne pas y consacrer au moins une demi-journée. L’idéal est bien sûr d’y venir au lever ou au coucher du soleil pour profiter des belles lumières dorées en étant seul ou presque. Le week-end, les 150 places de parking se remplissent vite et il faut alors se garer en bordure de l’autoroute pour pouvoir accéder au parc.

― Tarif & horaires

L’entrée du parc coûte 10$ par véhicule (non inclus dans le pass America The Beautiful). La réserve est ouverte tous les jours de l’année de 8h au coucher du soleil.

― Où loger à proximité de Point Lobos ?

Il n’y a pas de camping à l’intérieur du parc et les hôtels les plus proches sont à Carmel et Monterey. Pour notre part, on a passé la nuit au camping du Veterans Memorial Park de Monterey à 10 kilomètres plus au nord.

> Trouver un hébergement près de Point Lobos


%d blogueurs aiment cette page :