Assister au brame du cerf est une expérience magique que l’on espérait de vivre depuis longtemps. Nous avions tenté d’observer et d’entendre le cerf dans les Ardennes il y a deux ans, sans succès. Bien décidés à retenter notre chance, nous avons cette année décidé de ne pas aller trop loin en nous rendant en forêt de Compiègne, dans l’Oise. Mi-septembre, après quelques recherches sur Internet, il est apparu que la saison du brame avait bien commencé en forêt de Compiègne et que les possibilités d’être témoin de ce moment unique étaient grandes. Ni une ni deux, on a chargé les affaires dans la voiture et pris la route de Compiègne pour un week-end sur les traces du grand cervidé.

 

Notre week-end brame du cerf dans l’Oise, de Pierrefonds à Compiègne

 

Vendredi soir : arrivée dans l’Oise et observation des cerfs en forêt de Compiègne

 

Nous prenons la route le vendredi après-midi en direction du nord de Paris pour la forêt de Compiègne. Le trajet dure un peu plus d’une heure. A peine arrivés au camping que nous avons réservé le matin-même, on se dépêche de planter la tente pour ne pas avoir à le faire à la nuit tombée. Nous nous dirigeons ensuite en voiture vers le site que nous avons repéré sur Internet et qui attire les cerfs et leurs hardes (femelles) en période de brame. Plusieurs véhicules sont déjà stationnés sur le bas-côté. Nous croisons un photographe sur place qui nous montre ses clichés et partage avec nous son expérience. Il est venu à plusieurs reprises sur les lieux cette semaine et a pu voir et entendre les animaux. C’est de bonne augure pour la suite ! Nous nous dirigeons donc vers la fameuse clairière et apercevons vite un cerf et quelques biches au loin. Pour la première fois de notre vie, on entend le brame du cerf, un son puissant qui peut être perçu à 3 kilomètres à la ronde. Nous sommes tout de même assez loin mais qu’importe. Après de longues minutes passées à observer cet animal fascinant et à mesure que le soleil décline, nous décidons de retourner au camping. On sait déjà que l’on reviendra le lendemain matin.

 

Samedi matin : nouvelle sortie brame du cerf en forêt de Compiègne

 

Les cerfs n’ont pas cessé de bramer de la nuit, nous qui voulions l’entendre, nous voilà servis ! Réveillés très tôt et alors que la brume est dense ce matin, on se motive pour retourner au même endroit qu’hier car on se doute que le cerf y sera. En chemin, nous nous arrêtons devant un champ où paissent moutons et chevaux en toute tranquillité. La brume semble avoir envahi chaque centimètre carré de la campagne oisienne à cet instant, ce qui rend le paysage mystique. La dernière fois que l’on avait pu voir la forêt nimbée de brouillard c’était en forêt d’Iraty, au Pays basque. Le soleil est encore bas mais la lumière perce peu à peu les nuages et vient éclairer la prairie. La quiétude de ce matin d’automne en forêt de Compiègne a quelque chose de magique.

Nous laissons les moutons derrière nous et prenons la direction de la grande clairière. Quelques photographes sont déjà présents et le jour qui se lève à présent nous permet de distinguer nettement un beau cerf avec sa harde de biches et de faons. Il nous régale de plusieurs cris, auxquels répondent 2 autres cerfs cachés dans la forêt. Les femelles sont quant à elles impassibles, même lorsque le cerf se met à les pourchasser. Le spectacle est toujours aussi beau, on se dit qu’on a beaucoup de chance de pouvoir admirer cet animal majestueux dans la nature et non dans un enclos.

L’ambiance est toujours aussi mystique et propice aux belles images, alors le petit-déjeuner attendra. Direction Pierrefonds tout proche pour réaliser des clichés du lac et du château qui s’éveillent doucement. A part quelques badauds, nous sommes seuls dans ce village très fréquenté en journée, classé parmi les Plus Beaux Villages de France, comme Saint-Valéry sur Somme ou Saint-Cirq-Lapopie. Il fait dire que le cadre est somptueux, entre la forêt de Compiègne en toile de fond et surtout son château aux allures de contes de fées dont Walt Disney se serait inspiré pour la Belle au Bois dormant. Nous avons prévu de le visiter plus tard dans la journée mais là on en profite pour photographier les bâtiments Belle Epoque et le lac. Alors que les premiers cars de touristes commencent à arriver et que la brume s’est totalement dissipée, nous rentrons au camping pour prendre un petit-déjeuner bien mérité. Mais la journée (et la nuit) est loin d’être terminée car d’autres activités nous attendent.

 

Samedi après-midi : Rethondes et Pierrefonds

 

Nous avons prévu de voir la clairière de l’Armistice, un endroit dont tout le monde a entendu parler puisque c’est là que fut signé l’Armistice de la Première Guerre mondiale le 11 novembre 1914. Pour la petite histoire, la signature n’a pas eu lieu à Rethondes comme on l’a appris à l’école mais bien en forêt de Compiègne. Le village de Rethondes se situe à 3 kilomètres au sud de la clairière. A côté de la clairière de l’Armistice, se trouve un musée consacré à cette date qui a marqué un tournant dans l’histoire. Le déroulé des évènements ayant conduit au second conflit mondial est aussi retracé. Mais surtout, vous pourrez voir un wagon de la Compagnie des wagons-lits, identique à celui dans lequel a été signé l’Armistice, l’original ayant brûlé en Allemagne en 1945 (sans doute incendié sur ordre d’Hitler). Des objets d’époque, comme l’équipement militaire des soldats et même un véritable exemplaire des Taxis de la Marne, sont exposés. S’il semble petit de prime abord, le musée est très bien pensé et didactique. Il faut compter au minimum une heure de visite.

Musée de l’Armistice 14-18 | Informations pratiques
🕓 Horaires : Ouvert tous les jours de 10h à 18h du 1er avril au 30 septembre (fermeture du musée à 17h30 et tous les mardis le reste de l’année). Fermeture annuelle en janvier.
📍 Adresse : Route de Soissons 60200 Compiègne
💵  Tarif : 7€ adulte / 5€ enfant
💻 Site internet : Musée de l’Armistice 14-18

 

Après cette visite émouvante, nous reprenons la route vers le sud de la forêt de Compiègne pour nous rendre à Rethondes. Plus précisément pour voir l’église du village où le maréchal Foch a assisté à la messe le 10 novembre 1914 avant d’aller signer l’Armistice le lendemain. L’église étant fermée, nous retournons à Pierrefonds où nous sommes venus le matin-même, cette fois pour visiter son célèbre château.

Ce château à l’histoire singulière remonte au XIème siècle. Passé de mains en mains avant d’être démantelé par Louis XIII, il est racheté par l’Etat à la demande de Napoléon en 1810. Son neveu Napoléon III mandatera ensuite Viollet-Le-Duc de le sauver de la ruine en 1857. Son allure romantique avait inspiré les artistes de l’époque qui l’ont immortalisé dans leurs tableaux et leurs écrits. Viollet-Le-Duc entreprend donc une reconstruction sur un imaginaire fantasmé du Moyen-Age, d’où le pont-levis, le donjon et autres gargouilles.

Visiter le château de Pierrefonds | Informations pratiques
🕓 Horaires : Ouvert du 19 mai au 4 septembre de 9h30 à 18h et du 5 septembre au 30 avril de 10h à 17h30
📍 Adresse : Rue Viollet le Duc, 60350 Pierrefonds
💵  Tarif : 7€ adulte / 5€ enfant
💻 Réserver vos billets ici

 

Samedi soir : sortie brame du cerf avec un guide de l’ONF

 

Nous redescendons ensuite dans le village de Pierrefonds et rentrons au camping. Nous mangeons rapidement puis nous nous préparons pour la sortie brame du cerf organisée par l’Office Nationale des Forêts qui a lieu ce soir à 20h30. A la base, nous souhaitions prendre part à la sortie ONF organisée par l’office de tourisme de Compiègne mais tout était complet. Nous nous sommes donc rabattus sur la sortie organisée par l’office de tourisme de Villers-Cotterêts dans le département voisin de l’Aisne. L’idée est exactement la même : écouter le brame avec un spécialiste de la forêt, en l’occurrence la forêt domaniale de Retz et non pas celle de Compiègne.

En début de soirée, nous rejoignons donc le groupe constitué de 30 personnes sur la place de Villers-Cotterêts avant de suivre en voiture Lysian, notre guide, jusqu’à une « place de brame » située en forêt de Retz. Il fait déjà nuit noire quand nous arrivons sur place. Chacun descend des voitures et Lysian nous informe que nous ne bougerons plus de là pour ne pas déranger les animaux. Je dois avouer que nous avons eu un peu peur face au nombre de participants mais nous avons eu la chance de tomber sur un groupe discipliné et respectueux des consignes, à savoir ne pas faire de bruit et ne pas allumer les phares des voitures pour ne pas déranger les cerfs.

Pendant ces 3 heures passées en forêt, nous avons entendu résonner le brame de 3 cerfs dont l’un est passé tout près de nous. On a même eu droit à un combat entre deux mâles (on entendait les bois s’entrechoquer) ! Notre guide nous a dit que c’était la première fois en 10 ans que cela se produisait avec un groupe. Les biches ont quant à elles fait du bruit en marchant sur les branches, que l’on devine dans la pénombre. Des chouettes hulottes se sont également fait entendre, c’était la première fois que l’on entendait ce rapace. La soirée a été très enrichissante grâce aux explications de Lysian : nous avons ainsi appris quelles sont les différences entre un cerf et un chevreuil, sa longévité, son habitat, son alimentation, son organisation sociale, la période du brame et celle de la gestation, la croissance et la chute des bois. On est maintenant incollables sur le cerf !

Sortie brame du cerf avec l’ONF | Informations pratiques
🕓 Période : plusieurs sorties sont organisées les week-end de septembre et d’octobre, en début de soirée. Notez que ces sorties ne sont pas basées sur l’observation des cerfs mais sur l’écoute du brame
📍 Plusieurs offices de tourisme dans l’Oise organisent ces sorties brame du cerf en coopération avec l’ONF :
▪ En forêt de Compiègne, inscriptions au 03 44 40 01 00 ou sur Compiègne Tourisme
▪ En forêt de Chantilly, inscriptions au 03 44 67 37 37 ou sur Chantilly Tourisme
▪ S’il ne reste plus de place dans l’Oise, pensez à l’Aisne et la forêt de Retz. Inscriptions auprès de l’office de tourisme de Villers-Cotterêts au 03 23 96 55 10 ou sur Tourisme Retz-en-Valois
💵 Tarif : de 12 à 15€ par adulte en fonction de l’office de tourisme par lequel vous passez

 

Dimanche : découverte de Compiègne

 

Pour clôturer notre week-end dans l’Oise en beauté, nous avons visité la ville royale qui donne son nom à la forêt : Compiègne. En traversant Compiègne en voiture, la ressemblance avec Versailles nous a sauté aux yeux : de larges avenues pavées arborées, des villas Belle Epoque à foison, un haras renommé et un château entouré par un parc qui rejoint la forêt. Un véritable poumon vert dans une ville où il semble faire bon vivre et s’oxygéner, ce qui n’a pas manqué de nous évoquer Vancouver.

Au delà de son côté nature, Compiègne est aussi une ville chargée d’histoire qui accueillait comme Fontainebleau et Versailles les rois et empereurs de France qui y avaient fait bâtir leur résidence. Nous avons naturellement débuté cette journée par la découverte du palais royal de Compiègne. Il a obtenu son titre de résidence royale sous Napoléon puis a servi de résidence à Napoléon III et son épouse Eugénie. Comme à Versailles, le château est divisé en plusieurs musées : les Appartements historiques, le musée du Second Empire et le musée national de la Voiture. Sa superbe collection de voitures et carrosses a été notre coup de cœur ! On a par exemple pu y admirer la « Jamais Contente », premier bolide de l’histoire à avoir dépasser les 100 km/h en 1899.

Petit conseil avant de venir au château de Compiègne : regardez quel jour et à quelle heure les musées sont ouverts. Le dimanche, ils étaient tous ouverts mais le musée du Second Empire était ouvert le matin seulement tandis que la musée de la Voiture accueillait du public uniquement l’après-midi !

Visiter le château de Compiègne | Informations pratiques
🕓 Horaires : La château est ouvert tous les jours de 10h à 18h (fermeture le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre). Pour les horaires de chaque musée, consultez le site internet
📍 Adresse : place du général de Gaulle, 60200 Compiègne
💵  Tarif : 7,50€, gratuit pour les moins de 26 ans
💻 Site internet : Château de Compiègne

 

Dans l’après-midi, nous avons suivi une visite guidée par un membre de l’office du tourisme de Compiègne sur le thème « La ville historique ». Pendant une heure et demie, vous découvrirez les principaux monuments historiques de Compiègne et leur histoire depuis la fondation de la ville jusqu’à nos jours. On passe ainsi devant les édifices principaux de Compiègne, comme l’hôtel de ville et son superbe beffroi orné de trois « Picantins », des statuettes en bois représentants les ennemis de la France aux XVIème siècle (l’Anglais, l’Allemand et le Flamand). La balade mène ensuite aux églises Saint-Joseph et Saint-Jacques, l’hôtel-Dieu Saint-Nicolas et dans les vieilles rues où l’on peut admirer la Vieille Cassine, une superbe maison à pans de bois datant du XVème siècle. La visite guidée est une activité que l’on vous recommande si vous souhaitez approfondir vos connaissances sur la ville. D’autres sorties thématiques sont organisées par l’office de tourisme, n’hésitez pas à consulter leur site internet.

Visites guidées par l’office de tourisme de Compiègne
🕓 Les visites ont généralement lieu les dimanches en saison, d’autres dates sont programmées pendant les vacances
📍 RDV devant l’office de tourisme, à côté de l’hôtel de ville de Compiègne
💵  Tarif : 5€ par personne
💻 Renseignements sur le site internet : Compiègne Tourisme

 

Après ce week-end intense et riche en émotions, il est temps de prendre le chemin du retour. On s’est en tout cas promis de revenir très vite en forêt de Compiègne !


Nous espérons que cet article vous sera utile pour vivre à votre tour ce moment exceptionnel qu’est le brame du cerf et pourquoi pas organiser votre week-end en forêt de Compiègne par la même occasion.

 

%d blogueurs aiment cette page :