Une journée en Californie à Santa Barbara, sur la Riviera américaine

Santa Barbara Californie

 

 

Entre Los Angeles et San Francisco, la belle bourgade de Santa Barbara a constitué l’une des étapes sur la côte que nous avons le plus appréciée lors de notre road-trip en Californie. Une journée complète est idéale pour la découvrir, surtout si l’on veut comprendre son histoire et s’imprégner de sa douceur de vivre le temps de quelques heures.

Santa Barbara ou l’incarnation de la douceur de vivre californienne

Dans l’imaginaire collectif, Santa Barbara est l’évocation une série américaine des années 80. Pourtant, loin de son image de décor de soap-opera, Santa Barbara est une ville de la côte californienneil fait bon vivre. Elle ne ressemble pas aux autres villes bobo ou bling-bling de la West Coast, L.A et San Francisco en tête. Par exemple, ici, il n’y a aucun buildings. Le paysage n’a pas été défiguré par une urbanisation galopante et c’est bien ce qui fait son charme. La ville accueille pourtant près de 90 000 résidents! En fait, Santa Barbara fait un peu penser à un de ses villages typiques de la Côte d’Azur avec ses avenues bordées de palmiers et ses toits en tuile. La ville est d’ailleurs surnommée la Riviera américaine. Sa réputation de ville de terre d’accueil des retraités les plus fortunés du pays n’est pas usurpée non plus. On comprend pourquoi il y en a tant quand on sait que les habitants de Santa Barbara comptent parmi les plus hauts revenus des Etats-Unis, avec New York ou San Francisco. Les retraités ne sont pas les seuls à y avoir trouver refuge puisque de nombreuses stars hollywoodiennes possèdent une résidence secondaire.

Il est vrai qu’entre les montagnes de Santa Ynez et le bord de mer, le cadre est idyllique, loin de l’effervescence et du clinquant des quartiers chics (et moins chics) de Los Angeles située à 1h30 de là. Les Californiens l’ont bien compris : les restaurants et les boutiques tendances de Santa Barbara sont envahis par les locaux le week-end.

Visiter Santa Barbara en une journée : notre programme

Au vu de tout ce qu’on avait lu et entendu sur Santa Barbara, c’est avec enthousiasme que l’on a passé une journée entière dans cette superbe ville et visité ses attractions principales. On a pour cela été aidés par le Red Tile Walking Tour, un circuit pédestre des tuiles rouges développé par la municipalité et permettant de découvrir 22 sites historiques par soi-même. Et avis aux allergiques de la marche, ces sites sont regroupés dans 2-3 blocs seulement!

La cour de Justice du comté de Santa Barbara

Première étape du tour, la magnifique cour de Justice du comté qui porte le même nom que la ville. La cour est située dans le centre historique et on a l’impression qu’elle est là depuis des siècles en raison de son architecture d’inspiration andalouse. Pourtant, la date de sa construction ne remonte qu’à 1929.

On pénètre librement dans l’édifice et ses salles frugalement décorées. La pièce maîtresse de la cour de Justice est la Salle Murale, en référence aux fresques la décorant et retraçant l’histoire de la ville. C’est ici que sont jugées certaines affaires et prononcés des mariages.

Clou de la visite, la terrasse à laquelle on accède par les escaliers ou par l’ascenseur domine la ville et ses bâtiments aux toitures rouge-orangées. La vue à 360° sur les montagnes et le Pacifique est à couper le souffle.

Informations pratiques

Adresse : 1100 Anacapa St. Santa Barbara, CA 93105.

Horaires d’ouverture :  Ouvert toute l’année sauf le 25 décembre du lundi au vendredi de 8h à 17h et le week end de 10h à 16h30.

Se garer : Dans les rues adjacentes, le parking est gratuit pendant 1h15, soit assez de temps pour la visite.

Tarif : Entrée gratuite mais donation appréciée.

La Old Spanish Mission : la Reine des Missions

Fièrement baptisée par les habitants de la ville la Reine des missions, la vieille mission espagnole de Santa Barbara a été érigée en 1786. Elle est située un peu en retrait des autres monuments historiques de la commune puisqu’elle se trouve à 1,5 kms du centre. A l’heure actuelle, c’est la seule mission de Californie à héberger encore des moines franciscains, comme il y a deux siècles. La mission doit son nom à Sainte Barbara, une adolescente décapitée par son père pour avoir embrassé la religion catholique.

On peut rentrer dans la chapelle gratuitement mais l’accès aux autres parties de l’édifice est payant. A côté du parking, la fontaine du parvis témoigne d’un formidable système de canalisation et en fait aujourd’hui l’un des mieux préservés des 21 missions californiennes. Quelques mètres plus loin, on trouve les vestiges de la lavandière construite par les Indiens Chumash au début du XIXème siècle.

Lorsque nous nous y sommes rendus un feu faisait rage dans les montagnes alentours, d’où l’immense panache de fumée et le côté apocalyptique des photos.

Informations pratiques

Adresse : 2201 Laguna St, Santa Barbara, CA 93105.

Horaires d’ouverture :  Ouvert tous les jours de 9h à 16h15.

Tarifs : Adultes (18-64 ans) 9$, seniors (65 ans et plus) 7$, enfants (5 à 17 ans) 4$. Rajoutez 4$ de plus par personne pour un tour guidé. Pour plus d’infos, consultez le site officiel de la Mission.

Le Franceschi Park pour un déjeuner avec vue

A l’heure du déjeuner, c’est sur les hauteurs de la ville que l’on a pique-niqué. Un petit parking et plusieurs tables de camping ont été aménagés pour pouvoir profiter d’une superbe vue tout en dégustant son sandwich.

Adresse : 1501 Franceschi Rd, Santa Barbara, CA 93103.

Le Presidio et le musée historique de Santa Barbara

L’après-midi, on est redescendu dans le centre-ville de Santa-Barbara afin de visiter un autre incontournable de la ville : le Presidio. Il n’y a que 9 presidios aux Etats-Unis dont 5 en Californie. Celui de Santa Barbara est le deuxième plus vieux bâtiment de toute la Californie (1782), après la mission Mission San Juan Capistrano.

Mais qu’est ce donc qu’un presidio ? Lors de la colonisation au XVIIIème siècle, les Espagnols ont bâti des forts militaires autour des missions et des bâtiments habités par les colons afin de les protéger. La plupart de ces presidios ont aujourd’hui disparu. Mais celui de Santa Barbara a été préservé, si bien qu’il fait partie des parcs d’Etat de Californie et a été classé au Registre National des Lieux Historiques américains. Malheureusement, la structure d’origine n’est plus visible mais les travaux de restauration entrepris restituent toute la splendeur du presidio.

Informations pratiques

Adresse : 123 East Canon Perdido Street, Santa Barbara, CA 93101.

Horaires d’ouverture : tous les jours de 10h30 à 16h30

Tarifs : Adultes (17-64 ans) : 5$, seniors (62 ans et plus) 4 $, gratuit jusqu’à 16 ans. Le ticket comprend également la visite Casa de la Guerra.

Juste en face du presidio, le petit Santa Barbara Historical Museum retrace l’histoire de la ville avec certaines pièces datant du XVème siècle. Lors de notre passage, l’Espagne était mise à l’honneur le temps d’une exposition temporaire.

Informations pratiques

Adresse :

Horaires d’ouverture : Du mardi au samedi de 10h à 17h et le dimanche de 12h à 17h. Fermé le lundi et pendant les vacances.

Tarif : Entrée gratuite mais donation appréciée.

A deux blocs de là, se trouve la Casa de la Guerra, l’ancienne résidence du 5ème commandant du presidio, José de la Guerra y Noriega au milieu du XIXème siècle. Il ne reste pas grand-chose, on peut donc se dispenser d’y faire un tour.

Flâner sur State Street, l’artère principale de Santa Barbara

Après toutes ces visites historiques, on avait besoin de souffler un peu, alors on est allés se balader du côté de State Street, la principale rue commerçante de Santa Barbara qui traverse la ville de part en part jusqu’à l’océan. On est tombés sur le magnifique Arlington Theater, un cinéma au style architectural des missions et du renouveau colonial espagnol. Ce genre d’architecture datant du début du XXème siècle s’inspire de l’architecture traditionnelle d’Espagne. L’Arlington Theater accueille chaque année le Festival International du Film de Santa Barbara, connu pour récompenser les meilleurs films indépendants. L’entrée dans le hall est libre mais il faudra bien évidemment payer son ticket si l’on veut admirer l’intérieur des salles de cinéma.

On a ensuite repris notre circuit des tuiles rouges qui nous a menés jusqu’au Paseo, une petite allée piétonne pleine de restos et d’échoppes. Cette sorte de courette est unique en son genre sur State Street et ses dizaines de blocs, entre les éléments de street art et les rappels de l‘architecture espagnole : composants en fer forgé, fontaines en céramique, sol en tomettes. L’entrée du Paseo se repère aux drapeaux colorés flottant dans le vent et accrochés entre les façades.

Avant d’assister au coucher de soleil sur le front de mer, on a voulu voir une curiosité locale et nationale, le figuier de la baie de Moreton (Moreton Bay Fig Tree), considéré comme le plus gros figuier des Etats-Unis. Cet arbre haut de 24 mètres et large 60 mètres aurait plus de 140 ans. On en rencontre en majoritairement Californie et en Floride. Pour assurer la protection du figuier classé aux Monuments Historiques de Californie, des barrières à chaîne ont été installées tout autour de sa base.

On vous avoue  qu’on a eu un peu de mal à le trouver alors qu’il est pourtant situé juste à côté de State Street et du Pacifique. La gare attenante difficile d’accès et les rues en sens unique y sont sûrement pour quelque chose… Mais ça vaut la peine de tourner en rond car cet arbre est vraiment impressionnant, de par son diamètre surtout. Profitez-en pour jeter un coup d’œil au vieux wagon qui se situe juste à côté. Encore sur les rails d’origine de 1905, ce wagon privatisé transportait de riches familles de tout le pays jusqu’à Santa Barbara. Celles-ci fuyaient les hivers rigoureux de la côte est et du Midwest pour profiter de la douceur du climat de la Riviera américaine.

Assister au coucher de soleil depuis le Stearns Wharf de Santa Barbara

A la nuit tombée, on s’est baladés sur Cabrillo Boulevard, une large avenue typique des villes du sud de la Californie longeant le bord de l’océan avec ses palmiers élancés. On a ensuite atteint la jetée (Stearns Wharf) où circulent les voitures! On a trouvé ça dommage mais il est vrai que beaucoup d’Américains n’aiment pas marcher… Heureusement tous les piers n’autorisent pas les véhicules. Faites comme nous et allez-y au coucher du soleil pour profiter du somptueux panorama sur Santa Barbara et l’océan Pacifique 😉

santa barbara de nuit

Informations pratiques

  • Arlington Theater : 1317 State St, Santa Barbara, CA 93101
  • El Paseo : El Paseo, Santa Barbara, CA 93101. Entre East Canon Perdido Street et East De La Guerra Street.
  • Moreton Bay Fig Tree : Chapala St & Montecito St, Santa Barbara, CA 93101
  • La jetée de Santa Barbara : 217 Stearns Wharf, Santa Barbara, CA 93101

C’est ainsi que s’achève cette journée bien chargée sur la Riviera américaine 🙂 Si vous connaissez Santa Barbara, n’hésitez pas à nous dire ce que vous en avez pensé dans les commentaires!

Si vous aimez l’article, enregistrez-le sur Pinterest :

santa barbara pinterest

19 Commentaires

  1. Très jolie photos et ta description donne envie d’y aller. Très bon guide touristique ☺️

    1. Merci beaucoup Yasmine 😊

  2. Sympa, merci pour la visite!

    1. Avec plaisir Anne 😉

  3. C’est tellement magnifique ! J’ai bien noté tes conseils et adresses car l’année prochaine, direction l’ouest américain !

    1. Vous allez en prendre plein les yeux! Si vous avez des questions sur l’ouest américain, n’hésitez pas à nous contacter on vous répondra avec plaisir 😄

  4. merci pr la balade
    j avoue que je n aurais pas pensé visiter cette ville
    je pensais plus d habitants que ça
    la j ai la chanson dans la tête et oui je suis assez vieille pr avoir connu la série moi

    1. C’est une ville où il fait bon s’arrêter pendant le trajet entre Los Angeles et San Francisco, et qui est totalement différente de ses voisines. On te la recommande vivement si tu as l’occasion de retourner en Californie!
      Concernant le nombre élevé d’habitants, il est plutôt raisonnable étant donné que Santa Barbara n’est pas très étendue ☺
      Et pour finir tu es loin d’être vieille puisqu’on connait aussi le générique alors qu’on n’a jamais regardé le feuilleton ^^

  5. Vraiment j’adore tes articles bien faits, bien construits et richement illustrés, c’est un régal ! J’ai de super souvenirs de Santa Barbara, la ville de Katy Perry 😉

    1. Merci mille fois Alexandra pour ton gentil commentaire 💛

  6. J’habite a 1 h de la et ‘y vais souvent; cela me rappelle la cote d’azur avec les arbres qui rappellent les peintures de Cezanne avec en plus la montange en toile de fond qui me rappelle le Mont Ste Victoire. Sinon, avez vous aussi ete visiter la mission de Lompoc, a 40mn de la au nord? Elle vaut le coup aussi.

    1. Bonjour Lucie, quelle chance vous avez d’habiter en Californie! Il y a tellement de choses à voir et à visiter là-bas 😃
      Santa Barbara est en effet bien située, entre la mer et les montagnes. Ses bâtiments rappellent le sud de la France, du coup elle se distingue des autres villes de l’Etat.
      On a aussi fait celle de Lompoc et on a beaucoup apprécié les reconstitutions. Une des missions les mieux préservées bien qu’elle ait été reconstruite 😊

  7. Très bon article avec beaucoup de précisions. Santa Barbara ne fait pas partie de du parcour que j’ai prévu mais votre description donne tout de même envie.

    1. Merci Manu pour le compliment 😊 Si vous avez l’opportunité d’y passer, ne serait-ce que quelques heures, n’hésitez pas!

  8. BOUCHENOIRE dit : Répondre

    J adore c est tout moi

  9. Ahh Santa Barbara, mon coup de coeur lors de notre road-trip dans l’ouest américain… Ton article bien complet et archi bien illustré donne vie d’y retourner !!

    1. Merci! Santa Barba a été l’un de nos coups de cœur également. La ville nous a agréablement surpris et on ne s’attendait pas à tomber amoureux d’elle!

  10. hashtagvoyage dit : Répondre

    Article instructif 🙂 . J’avoue avoir complètement écarté cette partie de la Californie lors de mon roadtrip aux Etats-Unis. J’ai juste passé 2 jours à San Francisco avant de partir vers l’Est et les grands parcs.
    Mais tes photos me donnent envie de faire un détour par cette côte ouest et Santa Barbara un jour 😉 . Car à coup sûr je retournerai un jour dans l’ouest américain !

    1. Merci Cédric pour ton commentaire 😊 La Californie est tellement étendue qu’il est difficile de tout faire, même les attractions principales. Pour te dire, nous sommes restés plus d’un mois et sommes passés à côté de certaines choses qui méritaient pourtant le détour… Comme toi, on sait qu’on y retournera aussi un jour!
      Santa Barbara ne te décevra pas, elle a un charme particulier qui la distingue des autres villes californiennes ☺

Laisser un commentaire