Glasgow, nouvelle destination branchée à découvrir

Et si après avoir exploré deux grandes villes d’Amérique du Nord, Miami et Vancouver, on prenait l’avion de l’autre côté de l’Atlantique pour le Royaume-Uni ? Cette fois, c’est Maud seule qui va vous parler d’une destination encore largement ignorée des touristes français, Glasgow en Ecosse.

Il y a quelques années, je suis partie 9 mois en échange Erasmus à l’Université de Dundee, à 2 heures au nord d’Édimbourg. Une année (théoriquement) placée sous le signe des études, mais pas seulement. L’occasion aussi d’en apprendre plus sur les autres et sur soi-même, de vivre la vie d’un étudiant britannique le temps de quelques mois mais surtout de constater que l’hospitalité des Ecossais n’est pas un vain mot. S’il m’a fallu un moment pour apprivoiser l’accent écossais, cela ne m’a pas empêchée de découvrir les alentours de Dundee.

Vous seriez surpris si je vous disais que je n’ai pas été à Édimbourg, sauf pour y atterrir et y décoller. La seule grande ville de la province que j’ai visité, c’est la trépidante Glasgow, au centre-ouest de l’Ecosse.

Une virée à Glasgow, la deuxième plus grande ville d’Ecosse

L’histoire moderne Glasgow remonte au XVIIIème siècle avec l’avènement du commerce transatlantique. De part sa situation géographique privilégiée (ouest de l’Ecosse et accès quasi direct sur l’Atlantique, donc l’Amérique), Glasgow devient un des plus importants ports du pays. Lors de la Révolution industrielle deux siècles plus tard, la ville maintient sa position de fleuron dans l’industrie du Royaume-Uni et entre même en concurrence avec Londres.

Ville ouvrière, Glasgow souffre gravement du déclin de ses industries historiques dans les années 60 avant de connaître un renouveau dans les années 80. La ville se développe alors autour des secteurs de la culture et du tourisme, sans oublier le secteur industriel (pétrole). Certains quartiers autrefois abandonnées subissent une véritable transformation. Aujourd’hui, Glasgow est une ville trendy qui rassemble 40 % de la population écossaise.

Partons donc à la découverte de Glasgow à travers le récit d’un court week-end dans la plus grande et la plus peuplée des villes de la nation scots.

Jour 1 : Faire connaissance avec la scène musicale de Glasgow

C’est par un après-midi glacial de janvier que je suis allée à Glasgow en compagnie d’une amie étudiante comme moi. Notre venue dans la ville ne s’est pas décidée sur un coup de tête et était prévue de longue date. Tout ce week-end à Glasgow était en fait organisé autour du concert d’un de mes groupes favoris de l’époque, Snow Patrol, dont les membres nord-irlandais et écossais s’étaient rencontrés à l’Université de Dundee. Un signe en somme. Il n’était pas étonnant que le groupe donne un concert à Glasgow puisque cette ville est réputée pour posséder une scène musicale pointue et branchée. Plusieurs formations musicales de renom se sont formées à Glasgow, à l’image des groupes de rock alternatifs Simple Minds et Dire Straits ou plus récemment Texas, Travis et Franz Ferdinand. Une bouillonnante explosion de talents reconnue par l’UNESCO qui a nommé Glasgow ville créative dans le domaine de la musique en 2008.

Le concert de Snow Patrol s’est déroulé au SEC Centre de Glasgow (anciennement le Clyde Auditorium), la plus grande salle de spectacles d’Ecosse (13 000 places).

Glasgow Le Tatou
Le Tatou est le surnom donné à cette salle de concerts futuriste imaginée par le célèbre architecte Norman Foster

Adresse : Exhibition Way, Glasgow G3 8YW

Pour une bouchée de pain et dans une ambiance intimiste, on a assisté à un super show de deux heures rythmé par de beaux effets lumineux couplés à une qualité du son optimale.

Sitôt le concert fini, nous nous sommes rendues à notre hébergement d’un soir situé dans le quartier calme de West End à 15 minutes à pied du centre-ville. Nous avons donc partagé une chambre dans une auberge de jeunesse que je vous recommande, celle de Glasgow SYHA. Le bâtiment typique de l’architecture de la ville est tout simplement magnifique et très bien tenu. Il se trouve juste en face du parc Kelvingrove, idéal pour se balader au coucher du soleil.

Glasgow auberge de jeunesse
La façade victorienne du Glasgow SYHA

Adresse : Scottish Youth Hostels Association, 7-8 Park Terrace, Glasgow G3 6BY 

Jour 2 : Au cœur de Glasgow, entre bâtiments historiques et édifices religieux

Pour notre deuxième et dernier jour à Glasgow, on est parties à la découverte de la ville que nous n’avions qu’aperçue à travers les fenêtres du car qui a emmenées depuis Dundee, à 2 heures de là. On a commencé notre journée par un tour dans le centre-ville de Glasgow, ce qui nous a naturellement conduites jusqu’à Buchanan Street, une artère piétonne entièrement dédiée au dieu shopping. Idéal pour les férus de lèche-vitrine et pour enfin rentrer dans des boutiques que l’on ne trouve qu’au Royaume-Uni. Au gré de notre balade dans le centre, on a aperçu la belle église de St George’s Tron dont la façade est inhabituelle pour un édifice de ce type, ainsi que d’autres bâtiments à l’architecture plutôt austère.

Les arts sont omniprésents dans le centre de Glasgow : des musiciens en kilt côtoient la Galerie d’art moderne de la ville et le Glasgow Royal Concert Hall, tandis qu’une sculpture délirante invite les badauds à se diriger vers Buchanan Street.

A deux pas de là, les Glasgow City Chambers de style victorien abritent en leur sein la mairie de la plus grande ville d’Ecosse. Le George Square qui fait face aux chambres compte plusieurs statues, parmi lesquelles celles de Walter Scott et Robert Burns, poètes écossais majeurs, ainsi que deux souverains : la reine Victoria et son époux Albert de Saxe-Cobourg-Gotha.

Dans l’après-midi, on s’est éloignées du centre-ville et son agitation pour mettre le cap au nord-est et découvrir le plus beau monument religieux de Glasgow, la cathédrale Saint Mungo. C’est un parfait exemple de l’architecture gothique écossaise. La cathédrale a été bâtie au XIIIème siècle et est l’une des rares de la région à avoir survécu à la Réforme de 1560, c’est-à dire à la rupture entre le royaume d’Écosse et l’Église catholique romaine. Les cours de l’Université de Glasgow étaient donnés dans son enceinte au XVème siècle.

Infos pratiques

  • Adresse : Cathedral Precinct, Castle Street, Glasgow G4 0QZ
  • Horaires : Ouvert de 9h30 à 17 h30 du lundi au samedi et de 13h à 17h le dimanche (d’avril à septembre). L’hiver ouvert de 10h à 16h du lundi au samedi et de 13h à 16h le dimanche.
  • Tarif : Accès libre mais donation appréciée

Nous avons ensuite gagné la nécropole de Glasgow qui domine la cathédrale et offre une vue dégagée sur la ville par temps clair  (ce qui n’était pas le cas lors de notre passage). On y accède en traversant un pont, le « Pont des Soupirs », au nom calqué sur le modèle vénitien et faisant référence aux processions funéraires qui passaient par là autrefois. 50 000 personnes sont enterrées dans ce cimetière victorien qui a la réputation d’être hanté… La mousse et le lichen qui rongent certaines pierres tombales ajoutent une touche de poésie à ce lieu entouré de mystères.

Infos pratiques

  • Adresse : Glasgow Necropolis, Castle St, Glasgow G4 0UZ
  • Horaires : ouvert tous les jours de 7h à 16h30

Pour continuer ce voyage dans le passé et s’il vous reste un peu de temps, faites un saut au Provand’s Lordship, la plus vieille maison de Glasgow (1471), à 50 mètres de la cathédrale. Il s’agit d’un des rares bâtiments de l’époque médiévale à avoir traversé les siècles.

A savoir avant de se rendre à Glasgow

Y aller

Vols directs Paris-Glasgow à partir de 80€ A/R et de province à partir de 60€ seulement.

Décalage horaire

Moins une heure par rapport à la France.

Transports

Glasgow metro

Glasgow est très bien desservi en transports en commun et possède même un métro, l’un des plus vieux au monde. Comptez 1,65$ le ticket de métro valable pour un seul trajet ou 3,10£ l’aller-retour. Le ticket « All Day » permet d’effectuer un nombre illimité de voyages et est valable pour une journée moyennant 4£.

Météo

Glasgow jouit d’un climat océanique. Même si cela semble évident, je ne vous conseille pas de vous y rendre en hiver car il y fait très froid. L’été, les températures ne dépassent pas les 14°C.

Connaissez vous Glasgow ? N’hésitez pas à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires 😉

 

EnregistrerEnregistrer

16 Commentaires

  1. Je devais me rendre à Glasgow pour un stage de théâtre. J’ai toujours voulue visiter la ville, et ton article me donne encore plus envie !
    Bonne soirée à toi ! :*

    1. Bonsoir Mary, je suis ravie que l’article t’ait inspiré! Bon séjour quand tu iras et bonne soirée 🙂

  2. Oh, l’Ecosse me fait bien de l’oeil ! Tu as de la chance d’avoir pu faire un erasmus dans ce coin 🙂 L’architecture gothique écossaise me plait beaucoup.

    1. J’avais le choix avec Londres pour un échange Erasmus mais finalement j’ai pris l’Ecosse pour plus de dépaysement! Difficile de s’habituer à l’accent par contre 😌 Oui l’architecture est très sympa. A Édimbourg il me semble qu’il y en a un bel échantillon aussi 🙂

  3. J’y suis allée étant ado et j »en ai vraiment un super souvenir et je me souviens d’une bonne ambiance.
    Je découvrais la ville après avoir fait les lacs.
    Bel article <3

    1. Ah les lacs des Highlands 😍 Tu as finis ton séjour d’une bien belle manière 🙂

  4. J’en ai beaucoup entendu parlé, et sincèrement ton article me donne encore plus envie d’y aller !

    1. Glasgow mérite le détour si tu vas en Ecosse un jour 🙂

  5. Han Snow Patrol!!!!! J’aime j’aime j’aime!!!! Ils pourront faire ce qu’ils veulent cependant, rien ne surpassera jamais leur Chasing Cars. <3 Quelle belle idée d'être allé les voir là-bas!!

    1. Cette chanson est magique, c’est ma préférée d’eux 😃 Assister à leur concert, qui plus est en Ecosse, a été un moment fort! D’ailleurs, tout le week-end à Glasgow a été organisé autour de ce concert!

  6. J’ai fait ça une fois, je suis allée voir Lady Gaga à Dublin, et on a fait un road trip autour de cette date. C’était choueeeette!!!!! 😀

    1. J’imagine! Le show a du être grandiose en plus 😁

  7. Oh oui bon sang! Et en plus je ne voulais pas y aller à la base, je voulais voir One Republic mais mon pote y tenait tellement que j’ai cédé à contre-coeur. Depuis je suis fan! 😀

    1. Tu as bien fait d’y aller! Et ça t’a permis de visiter l’Irlande 😊

  8. J’y ai vécu donc je connaissais déjà pas mal. Mais ça m’a permis d’y revenir oui, et de me donner envie d’y revenir encore! 😀

    1. J’y suis allée en colonie de vacances étant ado et j’ai très envie d’y retourner avec Xavier pour visiter l’Irlande du nord notamment!

Laisser un commentaire